Publicité

Coupe du monde 2026 (qualifs): pourquoi la Corée du Nord a perdu par forfait contre le Japon

C'est un scénario que l'on retrouve fréquemment les dimanches pluvieux au cœur de l'hiver, dans les plus basses divisions amateures du foot français. Quand il s'agit d'un match qualificatif pour une Coupe du monde, c'est un peu plus rare.

Le Japon a pourtant été notifié par la Fifa de sa victoire 3-0 dans un match des qualifications pour le Mondial 2026, perdu par forfait par la Corée du Nord, a indiqué samedi sa fédération de football, après l'annulation du match par les Nord-Coréens.

La Corée du Nord avait joué ses trois premiers matchs à l'extérieur

La Corée du Nord devait organiser le match de qualifications mardi 26 mars à Pyongyang, mais cinq jours avant sa tenue, les autorités ont brusquement déclaré que le pays isolé ne pouvait pas accueillir la rencontre "en raison de circonstances inévitables", sans préciser les circonstances en question.

La Fifa a alors annoncé que le match de qualifications n'aurait pas lieu et ne serait pas reprogrammé, invoquant le manque de place dans le calendrier international du football. "La commission de discipline de la Fifa nous a informés (samedi) de sa décision de déclarer ce match forfait en raison de la défaite 0-3 de la Corée du Nord", a expliqué la Fédération japonaise de football dans un communiqué.

Le Japon avait battu la Corée du Nord 1-0 à Tokyo la semaine dernière, ce qui lui a permis de remporter trois victoires sur trois dans le groupe B des éliminatoires asiatiques, qui comprend également le Syrie et la Birmanie. Grâce à ce succès sur tapis vert, le Japon est donc assuré de terminer à une des deux premières places de son groupe et rejoint ainsi le tour final des qualifications asiatiques pour le Mondial 2026, qui se disputera aux Etats-Unis, au Canada et au Mexique.

La Corée du Nord - qui avait joué ses trois premiers matchs à l'extérieur - affichait jusque-là une défaite en Syrie (1-0) et une victoire en Birmanie (6-1) avant son revers à Tokyo. Elle doit encore recevoir la Syrie et la Birmanie en juin, sans que l'on sache si ces matchs se disputeront.

Le sélectionneur nippon Hajime Moriyasu a souligné dans le communiqué que "d'importantes opportunités de compétition pour les joueurs ont été perdues". "Mais je prends cela positivement comme un pas en avant", a ajouté Moriyasu, qui a emmené le Japon en huitièmes de finale de la Coupe du monde au Qatar après des victoires sur l'Espagne et l'Allemagne. "Nous allons nous renforcer en vue du dernier tour de qualification et de la Coupe du monde", a-t-il assuré.

Article original publié sur RMC Sport