Coup d'envoi du débat sur la transition énergétique

Le débat sur la transition énergétique, vers une société plus sobre et moins dépendante des énergies fossiles et du nucléaire, débute ce jeudi 29 novembre avec l'objectif ambitieux d'une discussion nationale "sans tabou" sur les besoins et les options de la France à l'horizon 2025 et au delà.

Après la mise en place un peu laborieuse des instances, et notamment du comité de pilotage chargé d'animer le débat et de "cadrer" les grandes thématiques, la ministre de l'Ecologie et de l'Energie, Delphine Batho, réunit tout le monde à Paris pour le coup d'envoi.

Va s'engager un travail de plusieurs mois pour produire d'ici l'été des recommandations au gouvernement, en vue de la rédaction d'un projet de loi en juillet.

Une "révolution industrielle se prépare"

"Ce débat est un pari. J'accepte de le faire car je crois que tous les participants souhaitent réfléchir ensemble à une société française plus sobre en carbone", a déclaré mercredi Laurence Tubiana, l'une des six "sages" du comité de pilotage.

François Hollande a fait de la transition énergétique un des chantiers prioritaires de son quinquennat. Il a déjà fixé certains objectifs : ramener la part du nucléaire dans la production électrique de 75 à 50% d'ici 2025, fermer la centrale de Fessenheim d'ici fin 2016, développer les renouvelables et toutes les sources d'économie possibles, notamment dans le bâtiment.

Mais le débat doit permettre de se projeter jusqu'en 2025, en accord avec les objectifs de 2050 (diviser par 4 ou 5 les émissions de gaz à effet de serre). Le tout dans un contexte de renchérissement des coûts des énergies fossiles.

Economiste et spécialiste (...)

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

Coup d'envoi du débat sur la transition énergétique
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.