Coulisses. Cessez-le-feu israélo-palestinien : le rôle du “shadow man” bulgare salué à Sofia

·1 min de lecture

Selon la presse bulgare, un “homme de l’ombre” de la diplomatie onusienne, Miroslav Zafirov, aurait contribué à la laborieuse signature du cessez-le-feu entre le Hamas et l’État hébreu.

À Gaza, tout le monde l’appelle “Shadow Man”, écrit 24 Tchassa. Le quotidien de Sofia salue le rôle d’un diplomate bulgare des Nations unies, Miroslav Zafirov, dans le cessez-le-feu laborieusement obtenu entre Israël et le Hamas, en proie à un violent conflit qui a fait 232 victimes côté palestinien et 12 côté israélien.

Écrit sous la plume de son grand reporter, l’arabisant Guéorgui Milkov, l’article de 24 Tchassa est un hommage à un “homme de l’ombre” de la diplomatie onusienne. Mais aussi, comme l’avoue Milkov sur son profil Facebook, à “un ami de longue date”, dont la contribution à la paix dans la région mérite “d’être révélée au grand jour”.

À lire aussi: Opinion. Israël-Palestine : la solution à deux États est illusoire

Selon le journaliste bulgare, Miroslav Zafirov était chargé, au sein de l’équipe de l’ONU en poste à Jérusalem, des contacts avec les différents “groupes opérationnels du Hamas et d’autres organisations palestiniennes”. Serait-il l’un de ceux qui parlent aux hommes les plus recherchés par Israël ? Une photo le montre étreignant chaleureusement Ismaïl Haniyeh, le leader du Hamas.

Pour Guéorgui Milkov

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :