Publicité

"Le corps était mort" : Françoise Fabian évoque ce drame personnel qui l’a touchée de plein fouet

Françoise Fabian était présente dans le programme de Canal+ En Aparté diffusé ce lundi 29 janvier et elle en a profité pour revenir sur son parcours. Elle a notamment usé de ce moment privilégié avec Nathalie Lévy pour évoquer un drame personnel qui a modifié son apparence physique. "Cette mèche blanche, elle est née tout de suite après la bonne année. (…) Elle est arrivée subitement à la mort de mon père. Je l’ai colorée pendant des années et au bout d’un moment comme j’ai les cheveux qui poussent très très vite, je me suis dit ‘je la laisse’. Comme je ne travaillais pas, que j’ai été très malade pendant un an, (…) j’ai eu une hépatite virale et je me suis soignée, je faisais des piqûres et tout ça… et j’ai laissé pousser cette mèche et donc elle est restée là et je me suis dit ‘ça c’est la preuve que j’ai aidée mon père à mourir’ et je le revendique et là, je milite pour ça" a-t-elle exprimé.

À lire également

"Vous devez absolument le faire !" : Françoise Fabian évoque ce film dans lequel François Truffaut l'a poussée à jouer

Elle a ensuite accepté de revenir un peu plus en détails sur le décès de son père. "J’ai un souvenir de la mort de mon père qui est tellement fort et tellement beau et il m’a remercié. Il m’a remercié mon père. Il était complètement mort, le corps était mort, il n’y avait que les bras, les mains et le cerveau. (…) J’étais tellement malheureuse, je m’étais installée avec de la musique dans sa chambre et tout ça, on lui donnait des médicaments. Il était totalement mort, il y avait seulement son esprit" a-t-elle témoigné.

Rappelons que Françoise Fabian n’est pas l’unique personnalité à être en faveur de la mort assistée puisque la chanteuse Françoise Hardy a rédigé une lettre ouverte au président de la République Emmanuel Macron afin de lui demander de faire avancer les choses sur ce sujet.

Françoise Fabian a aussi profité de son passage dans l’émission En Aparté sur Canal+ pour évoquer le long-mé...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi