Coronavirus. Une vaccination “lente et inégale” en Espagne

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

La vaccination contre le Covid-19 procède lentement et de manière asymétrique selon les régions. Au même moment, l’augmentation des contaminations, favorisée par les fêtes de fin d’année, fait craindre une troisième vague, souligne la presse espagnole.

“La vaccination a commencé au ralenti dans la majorité des communautés autonomes”, écrit El Periódico de Catalunya, mardi 5 janvier. En Espagne, 82 834 doses du vaccin Pfizer/BioNTech ont été inoculées entre le 28 décembre et le 3 janvier, soit 23 % des doses reçues. Le quotidien regrette surtout que la vaccination procède de façon “asymétrique”. “Les disparités entre les communautés autonomes sont importantes”, abonde le journal ultraconservateur ABC, qui évoque, à sa une, “une vaccination lente et inégale”.

D’après les données fournies par le ministère de la Santé et rapportées par El Periódico, les îles Canaries (100 %), les Asturies (79 %) ou la Galice (48 %) ont des pourcentages de vaccination beaucoup plus élevés que le Pays basque (2,6 %), Murcie (3,4 %) ou les Baléares (3,4 %).

Une flambée des cas après l’Épiphanie ?

“Pour parvenir à ces résultats, la recette était simple : travailler pendant les fêtes et affecter des ressources humaines suffisantes”, assure El Periódico de Catalunya. De son côté, ABC met en garde : les données communiquées par le ministère ne sont pas toutes arrêtées au 3 janvier, ce qui peut créer de la confusion. De son côté, le ministre de la Santé, Salvador Illa, a assuré que la campagne de vaccination est menée “conformément au plan avec les communautés autonomes”.

Pour El Periódico :

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :