Covid-19 : pourquoi il est faux de dire qu'un million de Français ont été vaccinés

·3 min de lecture
Vaccination contre le Covid-19 à l'Institut Pasteur, à Paris, le 21 janvier 2021.

Samedi, le Premier ministre Jean Castex a affirmé qu’un million de Français avaient été vaccinés. La réalité est plus complexe.

“1 million de Français vaccinés”. Le Premier ministre a salué, d’un tweet accompagné d’un mot à l’attention des différents personnes engagées dans la campagne de vaccination, le passage d’un cap symbolique, samedi. Un million de personnes ont été vaccinées en France au 23 janvier, salue le Premier ministre, alors que l’objectif d’un million de vaccinations était prévu pour la fin janvier.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le vaccin nécessite deux doses pour être efficace

Une bonne nouvelle à relativiser car non, il n’y a pas 1 million de Français qui ont été vaccinés au 23 janvier. La Direction générale de la Santé (DGS) rappelle à Libération que “le nombre de personnes vaccinées correspond en réalité au nombre d’injections”.

Or, les fabricants des deux vaccins actuellement déployés en France, Pfizer et Moderna, affirment que le vaccin nécessite deux doses pour être pleinement efficace. Le premier vaccin déployé en France, fourni par Pfizer, nécessite un délai de 21 jours entre les deux doses, afin de garantir l’efficacité du vaccin, estimée à 95%.

VIDÉO : Vaccin contre le Covid-19 : de nouveaux retards de livraison annoncés

Pas de distinction entre la 1ere et la 2e injection

Il est impossible, pour l’heure, de savoir combien de Français ont réellement été vaccinés, c’est-à-dire ont reçu les deux doses du vaccin. Les données fournies par le ministère de la Santé indiquent le nombre d’injection, sans distinguer les premières et secondes doses. “Cette distinction sera très bientôt visible dans les données”, promet la DGS au Parisien.

En revanche, il est possible d’estimer le nombre maximum de Français ayant reçu les deux doses du vaccin. Puisque 21 jours minimum doivent s’écouler entre les deux doses, le nombre maximum de Français vaccinés au 23 janvier, correspond au nombre de Français ayant reçu une dose du vaccin 21 jours plus tôt.

516 Français vaccinés et pas 1 million

Le 2 janvier, seuls 516 Français avaient reçu une injection, selon les chiffres officiels. Or, ce jour-là, la campagne de la campagne de vaccination avait débuté en France depuis 7 jours, ce chiffre indique donc le nombre de premières doses du vaccin administré.

Le jour où Jean Castex annonce “1 million de Français vaccinés” il y a donc, au maximum, 516 Français à avoir reçu les deux doses du vaccin, et donc à être réellement vaccinés. De son côté, la DGS indique au Parisien que “quelques centaines” de secondes injections ont été réalisées.

Plusieurs médecins ont alerté sur les propos inexacts du Premier ministre, et insistent sur la différence entre une première dose et une vaccination.

Plusieurs médecins alertent sur la différence entre première dose et vaccination.
Plusieurs médecins alertent sur la différence entre première dose et vaccination.
Des médecins alertent sur la différence entre première dose et vaccination
Des médecins alertent sur la différence entre première dose et vaccination

Le vaccin efficace à 52% après une seule dose

Selon les données fournies par Pfizer, les deux doses espacées de 21 jours garantissent une efficacité du vaccin à 95%. Une efficacité qui tombe à 52% après une seule dose, selon les données du fabricant.

En Israël, premier pays à vacciner massivement avec le vaccin Pfizer, on estime, au vu des premiers résultats que l’efficacité du vaccin après la première dose serait plus faible qu’annoncé par Pfizer, plutôt autour de 33%. Difficile donc de considérer avoir été vacciné après une seule injection du vaccin.

Des secondes injections repoussées ?

Un chiffre de 516 personnes réellement vaccinées au 23 janvier qui peut également être surestimé, depuis que la haute autorité de Santé recommande de repousser à 42 jours, contre 21 jours auparavant, le délai entre les deux injections dans certains cas.

Toutefois, les premières injections ont été réalisées en EHPAD et en unité de soin longue durée, des établissements où le ministère de la Santé maintient le délai de 21 jours entre les deux doses.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles