Coronavirus : la (nouvelle) phrase de Sibeth Ndiaye qui fait enrager les enseignants

La phrase prononcée par Sibeth Ndiaye a beaucoup irrité les enseignants qui ont tenu à lui rappeler que leur charge de travail avait considérablement augmenté depuis la fermeture des écoles.

Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement, s’est attirée les foudres des enseignants sur Twitter après avoir déclaré que ces derniers ne travaillaient pas en raison de la fermeture des écoles.

“Nous n'entendons pas demander à un enseignant qui aujourd'hui ne travaille pas de traverser toute la France pour aller récolter des fraises”. Cette phrase prononcée par Sibeth Ndiaye est très mal passée. Alors que la porte-parole du gouvernement donnait des détails sur l'appel de Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture, aux personnes sans activité à aller aider les agriculteurs, c’est son exemple de l’enseignant “qui ne travaille pas” qui a provoqué la colère des premiers concernés.

Une phrase dont ce sont emparés de nombreuses personnes sur les réseaux sociaux, dont beaucoup d’enseignants, pour rappeler à la porte-parole du gouvernement que les enseignants ne sont pas en vacances. Ils doivent notamment assurer la “continuité pédagogique” à distance pour que les élèves puissent continuer à suivre les cours.

Ian Brossat, le conseiller de Paris membre du PCF n’a d’ailleurs pas hésité à le faire remarquer à Sibeth Ndiaye.

La phrase de la porte-parole du gouvernement a irrité les enseignants qui ne manquent pas de lui faire remarquer qu’ils ont une charge de travail très élevée.

Des enseignants sont également mobilisés au sein même des établissements pour assurer la garde des enfants des personnels soignants.

Certains attendent des excuses de la part de la membre du gouvernement.

Si elle ne s’est pour l’heure pas excusée, Sibeth Ndiaye a tenu à défendre ses propos sur Twitter.

Une justification qui ne semble pas convaincre les internautes sur Twitter, qui préfèrent rappeler que ce n’est pas la première erreur de communication de la porte-parole du gouvernement.

L’absence d’excuses de sa part semble irriter encore plus les internautes.

Ce contenu peut également vous intéresser :