Coronavirus : un médecin prescrit du Schweppes à ses patients

·2 min de lecture
Le Schweppes, un traitement utile contre le Covid-19 ? Pas sûr.
Le Schweppes, un traitement utile contre le Covid-19 ? Pas sûr.

C’est une histoire à peine croyable rapportée par Le Canard Enchaîné : un médecin anesthésiste-réanimateur prescrit du Schweppes à certains patients.

L’affiche est on ne peut plus sérieuse : “pour les patients recevant 2 à 6 litres d’oxygène par minute”, prescrire “Schweppes Tonic 33cl, 4 canettes.” À Melun (Seine-et-Marne), dans une clinique comptant une trentaine de lits affectés aux patients atteints du Covid-19, dont six en réanimation. Mohamed Sqalli, le médecin à l’origine de cette initiative surprenante, explique au Canard Enchainé : “On a peu de réserves de Plaquenil, donc je le réserve aux cas graves ou compliqués, comme les personnes âgées, les diabétiques, les obèses. À la place, pour les cas simples, le Schweppes fonctionne très bien”, selon lui.

Mais pourquoi du Schweppes ? La fameuse chloroquine est un dérivé de la quinine, traitement historique contre le paludisme. Or l’eau tonique, dont le Schweppes, est une eau gazeuse additionnée de quinine, ce qui lui donne son goût légèrement amer.

Une pratique qualifiée de “grave dérive”

L’efficacité du traitement reste néanmoins à prouver. La directrice de la clinique tempère d’ailleurs l’enthousiasme, toujours auprès du Canard : “Il n’y a rien d’extraordinaire ! Ce n’est pas un traitement, c’est un petit truc en plus, qui reste très anecdotique.”

Sur Twitter, Gilbert Deray, chef de service à la Pitié-Salpêtrière à Paris, condamne pour sa part la méthode, qu'il qualifie de "grave dérive".