Coronavirus: Londres placée en situation d'"incident majeur"

·1 min de lecture

LONDRES (Reuters) - Londres a été placée vendredi en situation d'"incident majeur" en raison de l'affluence dans les hôpitaux, qui risquent d'être débordés par l'épidémie de COVID-19 si le confinement n'est pas respecté, a annoncé le maire de Londres.

"J'ai déclaré aujourd'hui un incident majeur à Londres car la menace que ce virus représente pour notre ville est sur le point de provoquer une crise", a déclaré Sadiq Khan.

"Un Londonien sur 30 a maintenant le COVID-19. Si nous n'agissons pas immédiatement, notre système de santé pourrait être débordé et davantage de personnes mourront."

"Les Londoniens continuent de faire d'énormes sacrifices et je les implore aujourd'hui de bien vouloir rester chez eux à moins qu'il ne soit absolument nécessaire pour de sortir", a-t-il ajouté.

Le taux d'incidence est désormais de plus de 1000 cas de COVID-19 pour 100.000 habitants dans la capitale britannique et, entre le 30 décembre et le 6 janvier, le nombre de patients hospitalisés a augmenté de 27%. Au cours des trois derniers jours, 477 décès sont survenus après un diagnostic positif.

Le nombre de personnes hospitalisées est 35% supérieur à celui d'avril, au plus fort de la première vague, et les autorités sanitaires craignent qu'il continue à augmenter.

Une situation d'incident majeur est définie comme "dépassant le cadre des opérations habituelles et susceptible d'entraîner préjudices, dommages, perturbations ou risques graves pour la vie ou le bien-être, les services essentiels, l'environnement ou la sécurité nationale".

Le dernier incident majeur à Londres a été déclaré à la suite de l'incendie de la Grenfell Tower qui a fait 72 morts en 2017.

(Kate Holton, version française Jean-Philippe Lefief)