Coronavirus : lancement d’un test "ultra-rapide" de détection

Coronavirus : lancement d’un test "ultra-rapide" de détection

Une entreprise bretonne lance, ce mardi 31 mars, un test de diagnostic rapide du coronavirus. En quelques minutes, il analyse une goutte de sang.

Confirmer une grossesse, identifier une intolérance au gluten, les tests ultra-rapides se multiplient. Dernier en date : celui de la société NG Biotech, une entreprise bretonne installée à Guipry-Messac (Ille-et-Vilaine). Pour savoir si on a été contaminé dans le passé par le coronavirus, même sans présenter de symptômes, il existe une solution ; le test sérologique. En effet, les tests actuels réalisés avec un écouvillon dans le nez peuvent seulement faire état d’une contamination sur le moment. Grâce à une goutte de sang, le test sérologique permet lui de détecter les anticorps développés si le patient a été en contact avec le virus. C’est la promesse de la société NG Biotech.

Un test pour le personnel soignant

Dès ce mardi 31 mars, l’entreprise lance son test de diagnostic rapide destiné pour le moment, uniquement aux professionnels de santé. Il s’utilise comme un test de grossesse et comprend l’auto-piqueur ainsi que le collecteur de sang comme le détaille France Bleu Ille-et-Vilaine. Un produit tout en un pour un résultat en quinze minutes. Pour le moment, ce dispositif n’est pas destiné au grand public. “Actuellement, il faut traiter l’urgence. La priorité est de mettre ce type de tests entre les mains du corps médical soignant, dans les hôpitaux. On peut aussi imaginer son déploiement, dans un second temps, dans les laboratoires”, confie le Dr Alain Calvo, directeur. Il a été surtout évalué par des centres hospitaliers ainsi que par l’Institut Pasteur”. Actuellement, l’entreprise bretonne est en mesure de produire entre 50 000 et 70 000 tests dès ce mois d’avril. Mais la société vise plus loin. “Nous pouvons atteindre une capacité de 300 000 à 500 000 tests par mois en mai. Puis monter à un million de tests en juillet”.