Coronavirus: Israël exige à nouveau le port du masque à l'intérieur

·2 min de lecture
CORONAVIRUS: ISRAËL EXIGE À NOUVEAU LE PORT DU MASQUE À L'INTÉRIEUR

TEL AVIV, (Reuters) - Les autorités israéliennes ont réinstauré vendredi l'obligation du port du masque en intérieur, à l'exception du domicile privé, dix jours après avoir autorisé son abandon, face à une forte augmentation des infections liées au variant Delta du COVID-19.

L'obligation de porter un masque était l'une des rares restrictions sociales qui subsistait, la campagne de vaccination rapide menée par Israël ayant permis de limiter les cas d'infections.

Mais ces derniers ont plus que quadruplé cette semaine pour atteindre 138 cas après l'apparition de foyers attribués au variant Delta (indien), hautement contagieux, dans deux écoles, ce qui a incité les autorités à renouveler les restrictions et à demander aux parents de faire vacciner leurs enfants âgés de 12 à 15 ans.

Le ministère israélien de la Santé réimpose ainsi l'obligation de porter un masque dans tous les lieux clos, à l'exception du domicile privé, et recommande le port du masque lors de grands rassemblements en plein air, notamment lors des "Gay Prides" ("Marches des fiertés") prévues en Israël ce week-end.

Quelque 55% des 9,3 millions d'Israéliens ont reçu les deux doses du vaccin Pfizer-BioNTech. L'éligibilité a été étendue aux jeunes de 12 à 15 ans le mois dernier, mais le taux d'acceptation dans cette tranche d'âge a été faible.

En avril, le coordinateur israélien chargé de la gestion de la pandémie, Nachman Ash, a déclaré qu'Israël pourrait atteindre une "immunité collective" lorsque 75% de sa population serait soit vaccinée, soit naturellement immunisée après avoir contracté le COVID-19.

Mais en tenant compte de la contagiosité plus élevée du variant Delta, il a relevé ce chiffre à "au moins 80%".

Actuellement, environ 65% de la population israélienne a été vaccinée ou s'est rétablie du COVID-19, selon le ministère de la Santé.

(Reportage Rami Ayyub et Dan Williams; version française Hayat Gazzane, édité par Sophie Louet)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles