Coronavirus : un Français sur deux envisage de ne pas fêter Noël cette année, selon un sondage

Hugo Septier
·2 min de lecture

53% des sondés assurent que par peur de la contamination, ils ne passeront pas les fêtes de fin d'année en famille cette année.

Et si les Français étaient déjà résignés? Malgré la dégradation récente de la situation sanitaire en France, le ministre de la Santé Olivier Véran avait déclaré vouloir "ardemment" une levée du confinement pour les fêtes de fin d'année. Un souhait vite contredit en début de semaine par Julien Lenglet, directeur médical de crise de l'hôpital privé d'Antony dans les Hauts-de-Seine, qui de son côté avait appelé à "annuler Noël et la Saint-Sylvestre", pour cette année.

"Il y a trop de risques"

Ainsi, selon un tout récent sondage OpinionWay pour Proximis, les Français semblent de plus en plus prudents à ce sujet puisque 53% d'entre eux, soit 1 interrogé sur 2, assurent d'ores et déjà qu'il ne passera pas noël en famille par peur de la contamination au Covid-19.

Au micro de BFMTV, plusieurs d'entre eux ne cachent d'ailleurs pas cette crainte. "C’est plus raisonnable de ne pas fêter comme on le fêtait les années précédentes. Il y a trop de risque", explique un homme, très vite rejoint dans sa réflexion par une seconde passante. "Je pense que cette année, ce sera en petit comité avec les très proches et au vu de la pandémie, on va limiter les frais", souligne-t-elle.

Moins de cadeaux ?

Cette crainte a également une répercussion sur le budget cadeau que les Français prévoient pour cette fin d'année. Toujours selon la même enquête, environ la moitié d'entre eux assurent qu'ils achèteront moins de cadeaux que les années précédentes.

"1 Français sir 2 déclare qu’il va acheter moins de cadeaux cette année parce qu’ils vont voir moins de monde. Ils déclarent aussi qu’ils vont dépenser 30% de moins qu’il y a deux ans, un budget lié à la baisse du pouvoir d’achat et au fait qu’ils vont acheter moins de cadeaux", analyse auprès de BFMTV Mike Hadjadj, fondateur du réseau d’experts iloveretail.fr.

Pour autant, de nombreux Français semblent enclins à venir en aide aux petits commerces qui pourraient rouvrir leurs portes avant les fêtes de fin d'année. Là encore, 1 sondé sur 2 estime vouloir privilégier ce biais à un achat sur internet. "Je vais activer le commerce de proximité, il faut les aides", assure l'une d'entre elles.

Seulement, les commerçants locaux pourraient se heurter à un autre problème puisqu'en guise de conclusion, l'enquête rappelle que 3 Français sur 4 se disent stressés à l'idée de faire leurs achats de Noël, en raison de la crise sanitaire.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :