Coronavirus : les femmes enceintes ont-elles changé leurs habitudes ?

Ingrid Bernard
·2 min de lecture
Coronavirus : les femmes enceintes ont-elles changé leurs habitudes ?

Les femmes enceintes sont-elles plus stressées que la normale en pleine épidémie de coronavirus ? Quel rôle joue leur compagnon ? Une nouvelle étude montre l’impact de la crise sanitaire sur la grossesse.

Comment les futures mamans appréhendent-elles l’arrivée de leur enfant en pleine épidémie de coronavirus ? Leur quotidien a-t-il été bousculé ? Et que ressent le papa dans tout ça ? Pour le savoir, Tiniloo, entreprise de vente de box en ligne à destination des futures mamans, a mené une enquête auprès de ses clientes.

Plus de 50,5% des femmes interrogées avouent être angoissées pendant cette période de crise sanitaire. Les sources de stress sont multiples. 42% des femmes interrogées se sentent juste anxieuses à l’idée d’accoucher. Mais 28,5% des sondées ont peur qu’elles ou leur bébé attrapent le coronavirus. Heureusement, pour les aider à garder leur calme, la majorité d’entre elles peuvent compter sur la zénitude de leur conjoint. 68% d’entre eux se déclarent “plutôt sereins”.

Un soutien appréciable en toutes circonstances… 56% des femmes répondent ne plus sortir du tout, laissant le papa s’occuper des courses pour le foyer. Mais alors, les futures mamans restent-elles confinées H24 pour autant ? Pas vraiment. 16% s’autorisent une promenade quotidienne. 27% continuent de sortir dans la limite de ce qui est autorisé.

Les femmes inquiètes pour leur bébé

Qu’en est-il du suivi médical, la crise sanitaire a-t-elle eu un impact sur leur suivi de maternité ? Oui, dans 48% des cas. Dans le détail, 8,5% d’entre elles déclarent avoir des difficultés à avoir un rendez-vous à la maternité avec le médecin qui les suit, tandis que 13,4% ont vu leurs rendez-vous être reportés ou annulés. 26,4% affirment avoir pu faire certains de leurs rendez-vous en visioconférence, comme la préparation à l’accouchement.

À noter que si la plupart des femmes interrogées sont contentes de sortir de la maternité le plus rapidement possible post-accouchement, plus de 19% restent angoissées à l’idée que la famille ou le bébé attrapent le coronavirus.