Coronavirus : comment bien laver et sécher son masque en tissu ?

Coronavirus : comment bien laver et sécher son masque en tissu ?

Pour préserver l’efficacité de son masque en tissu, le lavage est primordial. Mode d’emploi pour être certain d’en prendre soin.

Le masque de protection pourrait bien devenir la norme pour les prochains mois. À partir du 4 mai, les masques dits “grand public” commenceront à être distribués aux Français. Pharmacies, grande distribution, bureaux de tabac, toutes les pistes sont à l’étude. Dans la population, nombreux sont ceux qui n’ont pas attendu que le gouvernement fournisse des masques. Grâce aux tutos qui fleurissent sur Internet, les petites mains ont ressorti les machines à coudre afin de créer leur propre masque.

Une fois, le masque conçu, encore faut-il en prendre soin pour qu’il protège efficacement contre le coronavirus. Afin qu’il fasse barrière au virus, évidemment le masque doit être positionné dans le bon sens. Pour le mettre, le masque doit être tenu de l’extérieur. Les élastiques doivent ensuite être mis derrière la tête de part et d’autre des oreilles sans les croiser. Pour une protection optimale, il faut mettre et enlever son masque avec les mains propres. Les experts de l’Afnor ont repris les exigences fixées par les autorités sanitaires, en l’occurrence, celles de l’ANSM publiées dans un avis mis à jour le 21 avril.

Un lavage à 60°C

Une fois utilisé, le masque doit ensuite être lavé avant d’être de nouveau porté. Pour cela, l’Association française de normalisation (Afnor) livre une recommandation additionnelle : “Faire un lavage à vide préalable est nécessaire si, lors d’un cycle précédent, vous avez malencontreusement ajouté un masque usagé avec d’autres vêtements, lors d’un lavage avec une température inférieure à 60°C. Si vous lavez tous vos masques selon les recommandations des autorités sanitaires (60°C pendant au moins 30 minutes), vous n’avez pas besoin de réaliser un lavage à vide préalable”.

Au moment du lavage, l’utilisation de sa lessive habituelle est suffisante. Au minimum, il convient de le laver pendant un cycle complet de lavage (mouillage, lavage et rinçage) de trente minutes avec une température de 60°C. “Le lavage des masques barrières peut se faire avec des vieux draps en machine, afin de garantir l’aspect mécanique du lavage”, recommande l’Afnor. Une fois bien lavé, le séchage représente également une étape importante. Dans son guide de confection et d’usage du masque, l’Afnor conseille de procéder à un séchage total du masque souillé dans un délai de moins de deux heures après la sortie du lavage.

Une question se pose : où le sécher ? Pas question de le mettre à l’air libre sur l’étendoir du linge. “Pour le séchage domestique, il convient d’utiliser un séchoir et de nettoyer les filtres du sèche-linge (et se laver les mains après)”, détaille l’Afnor. Le masque doit être scrupuleusement séché. Pour ceux qui hésiteraient, il n’a rien à faire dans le four à micro-ondes. “En cas de détection de tout dommage du masque barrière (moindre d'ajustement, déformation, usure, etc.), le masque barrière doit être jeté”, recommande l’Afnor. Et pour ceux qui se posent la question, placer son masque de protection dans le congélateur n’a aucun intérêt et ne permet pas de tuer le virus.