Un chien envoyé en quarantaine après avoir été testé positif au coronavirus à Hong-Kong

·1 min de lecture
Doggy style (Photo by GREG BAKER / AFP)
Doggy style (Photo by GREG BAKER / AFP)

Jusqu’ici, le meilleur ami de l’homme semblait épargné par le virus qui fait trembler le monde. Ce n’est plus le cas.

“Des échantillons prélevés dans les cavités nasales et orales ont été testées faiblement positifs au virus du Covid-19”, indique un porte-parole du ministère hongkongais de l’Agriculture, des Pêches et de la protection de l’environnement. Mais le chien ne montrait pas de signes de maladie.

En revanche, sa propriétaire avait été testée positive la veille et placée en isolement. Il n’existe pas de preuve de transmission du virus entre humains et animaux de compagnie à ce jour. Mais des précautions sont prises.

En Chine, on voit ainsi des chiens porter des masques de protection. Des associations de défense de la cause animale pointent également l’augmentation d’abandons suite à de fausses informations indiquant une potentielle transmission. À Wuhan, ce sont au contraire près de 50 000 animaux domestiques qui ont été laissés livrés à eux-mêmes, suite aux mesures de confinement prises dans la région de Hubei, alors que les propriétaires étaient partis.

À Hong-Kong, on chiffre 93 cas de coronavirus, dont deux décès. L’ensemble des chiffres dans le monde est à suivre en temps réel ici.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles