Coronavirus : un « autoconfinement choisi » plébiscité par des médecins

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Certains médecins plébiscitent un reconfinement les week-ends pour endiguer la pandémie de coronavirus. (Photo d'illustration)
Certains médecins plébiscitent un reconfinement les week-ends pour endiguer la pandémie de coronavirus. (Photo d'illustration)

Les nouvelles ne sont pas bonnes. Ce samedi 24 octobre, le bilan de Santé publique France faisait état d'un nouveau record de contaminations au coronavirus en 24 heures. Une situation qui inquiète le directeur général de l'agence régionale de santé (ARS) francilienne Aurélien Rousseau qui n'a pas caché sur BFM TV que la situation « se tend chaque jour et s'accélère ». Pour faire face à cette deuxième vague, l'épidémiologiste Yves ­Coppieters, de ­l'université libre de Belgique, conseille aux Français d'adopter une sorte de confinement volontaire, d'après des propos rapportés dans le JDD.

Le professeur à l'école de santé publique de l'ULB suggère à chacun d'adopter un comportement « proactif » pour contenir la pandémie : réduire son cercle de relations à seulement quelques personnes et n'effectuer que des activités prioritaires, et ce, pendant trois semaines. Un « autoconfinement choisi » en d'autres termes. Antoine ­Flahault, le directeur de l'Institut de santé globale à Genève, est favorable à cette solution en s'appuyant sur le modèle suédois. « Si les politiques ne veulent pas faire de confinement, il faut encourager la population à l'appliquer de manière participative, spontanée », appuie-t-il.

Vers un élargissement du couvre-feu ?

Autre solution possible : un élargissement du couvre-feu, souhaité par d'autres médecins. L'Union régionale des professionnels de santé (URPS) d'Auvergne-Rhône-Alpes, citée par Le Figaro, se dit favorable à ce que le couvre-feu [...] Lire la suite