Coronavirus. Aux États-Unis, l’appel à l’aide “désespéré” des gouverneurs et des maires américains

Courrier international (Paris)
1 / 2

Coronavirus. Aux États-Unis, l’appel à l’aide “désespéré” des gouverneurs et des maires américains

Face à l’aggravation de la crise aux États-Unis, plusieurs gouverneurs, maires et hauts responsables américains, en première dans la lutte contre la pandémie, ont demandé dimanche au président américain d’accroître l’aide fédérale, qu’ils jugent insuffisante. Certains estiment que la Maison Blanche n’a pas de plan cohérent pour faire face au coronavirus qui a tué 100 personnes dans le pays en 24 heures.

“Si le président n’agit pas, des personnes qui auraient pu vivre vont mourir”. L’appel au secours lancé dimanche 22 mars par le maire de New York Bill de Blasio est représentatif du sentiment d’inquiétude croissant qui prévaut depuis quelques jours aux États-Unis.

“Plusieurs gouverneurs, maires et responsables sanitaires qui sont désormais confrontés à un nombre croissant de patients gravement malades ont fait savoir dimanche qu’ils n’avaient pas reçu suffisamment d’aide de la part des autorités fédérales” rapporte Politico. Ils n’ont par exemple pas “assez de masques et d’équipements d’urgence”, alors que les fonctionnaires de l’administration fédérales affirment leur en avoir déjà envoyé.

“Nous sommes déséspérés”, a lancé pour sa part le gouverneur du New Jersey Phil Murphy, lors d’une interview sur ABC.

New York, “épicentre de la pandémie”

Alors que plus d’un tiers des Américains sont désormais sujets à un degré différent de confinement, la crise s’est aggravée dimanche aux États-Unis, avec pour la première fois plus de 100 décès en 24 heures, portant le bilan total à plus de 410 morts dimanche soir et au moins 33 000 personnes infectées,

[...] Retrouvez cet article sur Courrier international

À lire aussi :
Pendant que vous dormiez. États-Unis, Hongrie, Kenny Rogers : les informations de la nuit
Au front. L’effet décoiffant du Covid-19 dans la marine américaine
Pandémie. Coronavirus : Trump sème la confusion en promettant un traitement “presque immédiatement”
États-Unis. Covid-19 : un traumatisme pire que le 11-Septembre