Publicité

Corneille en interview : "Aya Nakamura symbolise un espoir pour les jeunes filles"

Kevin Millet
Kevin Millet

Crédits photo : Kevin MilletPropos recueillis par Théau Berthelot.
Comment est venue l'idée de ce duo "Avec classe" avec Aya Nakamura ?
En fait, c'est pas du tout mon idée ! J'ai l'habitude d'être un producteur d'idées mais je n'ai absolument rien à voir avec ça. Ça a été quelque chose d'hyper spontané : Aya Nakamura avait l'habitude de reprendre "Avec classe" durant ses concerts. Quand j'ai appris ça, ça m'a beaucoup touché. Je me rappelle avoir fait un coucou dans l'émission "Clique", pour dire à quel point elle était importante sur la scène en tant que jeune fille noire avec le succès qu'elle a eu, ce qu'elle symbolise... Trinix, je les connaissais que de nom. Dès qu'ils trouvent un live ou un a cappella qui traîne, ils réalisent quelque chose. Ils avaient trouvé un live d'Aya qui faisait '"Avec classe" sur France Inter dans un guitare-voix assez simple. Ils ont pris sa voix et ont réarrangé le morceau. J'ai trouvé ça incroyable. Ses fans et mes fans n'ont pas arrêté de dire qu'il fallait le sortir... et on a écouté les gens (rires). Mais ça a vraiment été hyper spontané, on ne s'est pas appelés... Moi je suis sur d'autres projets au Canada, je suis coach dans "The Voice", je viens de partir d'un label... J'étais à fond dans le développement de jeunes artistes. Je n'avais pas prévu ça, Aya non plus ! Et c'est vraiment Trinix qui a eu cette idée qu'on a suivie.
« Cette collaboration a été hyper spontanée »Tu as réenregistré ta partie ou ce sont les parties vocales de l'époque ?
Moi j'ai réenregistré parce que je trouvais ça tellement frais. Il y a 20 ans qui sont passés, ma voix a évolué. Alors qu'Aya c'est différent : c'est un live qu'elle a enregistré...

Cliquez ici pour voir la suite


A lire aussi :

Corneille : "Avec classe" avec Aya Nakamura
Corneille raconte "Parce qu'on vient de loin"
Corneille en interview : la crise, l'avenir, sa femme