Corinne Diacre, sélectionneuse des Bleues, prolongée jusqu’en 2024

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
France head coach Corinne Diacre walks on the pitch prior to the Women Euro 2022 quarterfinals soccer match between France and the Netherlands at the New York Stadium in Rotherham, England, Saturday, July 23, 2022. (Mike Egerton/PA via AP)
Mike Egerton / AP France head coach Corinne Diacre walks on the pitch prior to the Women Euro 2022 quarterfinals soccer match between France and the Netherlands at the New York Stadium in Rotherham, England, Saturday, July 23, 2022. (Mike Egerton/PA via AP)

Mike Egerton / AP

Corinne Diacre est reconduite à la tête des Bleues jusqu’en 2024.

FOOTBALL - Elle a signé pour la prolongation. La sélectionneuse de l’équipe de France féminine Corinne Diacre, en poste depuis 2017, va continuer de diriger les Bleues jusqu’en août 2024, après les Jeux olympiques de Paris, a annoncé la Fédération française de football (FFF) ce mardi 2 août.

Après l’élimination en demi-finale de l’Euro en Angleterre face à l’Allemagne (2-1), Diacre, 47 ans, reste à la tête de l’équipe de France pour le Mondial-2023 en Australie et en Nouvelle-Zélande, l’été prochain, puis aux JO-2024, pour tenter d’apporter un premier titre international au football féminin français.

« Je suis heureuse et fière de poursuivre l’aventure avec l’Équipe de France pour ces deux saisons supplémentaires qui s’annoncent forcément très riches avec une compétition chaque année », a déclaré la sélectionneuse dans un communiqué, reconnaissant une « déception » par rapport à l’Euro, néanmoins « encourageant » pour la suite.

L’objectif des demi-finales à l’Euro atteint

Le président de la Fédération Noël Le Graët, qui avait défendu sa sélectionneuse ces dernières années lorsque cette dernière avait effectué des choix forts, quitte à se mettre à dos certaines joueuses, s’est dit « ravi que Corinne ait accepté de relever le défi ».

« Nous partageons la même ambition forte pour ces deux grandes compétitions », a expliqué le dirigeant breton, qui avait déjà fixé à Diacre l’objectif des demi-finales à l’Euro, atteint par les Bleues et leur capitaine Wendie Renard. « Malgré la déception de s’arrêter en demi-finale, l’Euro a été encourageant et je suis ravie d’avoir l’opportunité de continuer à travailler avec ce groupe », a-t-il ajouté.

Dans un entretien à l’AFP juste après l’Euro, Le Graët avait déjà plaidé pour une prolongation de deux ans : « Je constate que quand on change d’entraîneur tous les ans ou tous les deux ans, même dans les clubs, ça ne progresse pas. Avec Corinne, on est sur la bonne pente. C’a été plus dur, mais on progresse », avait-il indiqué. Dans une autre interview à Télématin, le président de la FFF avait déjà annoncé qu’elle serait « sûrement » reconduite.

Corinne Diacre, sélectionneuse critiquée

En Angleterre, l’équipe de France féminine a atteint le dernier carré d’une grande compétition pour la première fois depuis les JO de Londres en 2012. Elle ne s’était pas qualifiée pour les derniers Jeux de Tokyo.

Diacre, qui aura 48 ans jeudi, est notamment passée par l’équipe féminine de Soyaux, avant de diriger la section masculine de Clermont, en Ligue 2, entre 2014 et 2017. Sa personnalité froide et cassante a fait l’objet de critiques, tout comme la non sélection pour l’Euro d’Amandine Henry et Eugénie Le Sommer, deux des meilleures joueuses françaises. Amandine Henry avait aussi vertement décrit l’ambiance lors du mondial 2019, parlant d’un « chaos », d’un « climat délétère » et critiqué le management de Corinne Diacre.

Le froid s’est intensifié entre les deux femmes et lorsque la joueuse de Lyon a appris sa non-sélection à l’Euro. « L’appel a duré quatorze, quinze secondes, je m’en souviendrai toute ma vie. Sur le coup, j’étais choquée », a-t-elle déclaré au Canal Football Club. En conférence de presse, Corinne Diacre a justifié : « Il fallait régénérer l’effectif et on a trouvé un équilibre. On n’a pas voulu changer ça par rapport aux filles qui avaient fait les efforts, sur le terrain et dans la vie de groupe. »

L’extension du mandat de Corinne Diacre sonne très clairement comme une fin de carrière internationale pour Le Sommer et Henry, même si la sélectionneuse n’a jamais définitivement fermé la porte.

À voir également aussi sur le Huffpost : Au Stade de France, Ed Sheeran avait un message pour Didier Deschamps

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles