Publicité

Coraline Lerasle, Miss Centre-Val de Loire 2022, abandonne l'écharpe

La jeune femme de 23 ans annonce qu'elle renonce à son titre. Elle sera remplacée par Jade Lange, tenante du titre l'année passée.

Démission chez les reines de beauté. Coraline Lerasle, Miss Centre-Val de Loire 2022, a annoncé vendredi sa décision de rendre son écharpe. Jade Lange, tenante du titre en 2021, rempilera pour une deuxième année afin de la remplacer.

"Je renonce à mon titre de Miss Centre-Val de Loire pour des raisons personnelles", a simplement déclaré la jeune femme de 23 ans sur son compte Instagram (fermé au public depuis), comme le rapporte 'La Nouvelle République'.

"Je vous remercie très chaleureusement pour votre soutien sans faille qui m'a aidée à me dépasser", poursuit-elle. "Vivez vos rêves pleinement." Les raisons de son retrait n'ont pas été communiquées.

"Coraline m’a contactée pour me faire part de son choix de renoncer à son titre", déclare Stéphanie Chanoine Talata, déléguée régionale du comité Miss France, auprès du même média. "Je respecte sa décision".

Éliminée en milieu d'émission

Coraline Lerasle a été élue Miss Centre-Val de Loire le 23 octobre dernier à Dreux, comme le rapporte Le Figaro. Elle est étudiante en licence de géographie à Tours. "Après, je passerai le concours et, ensuite, je serai professeure des écoles. À terme, j'aimerais pouvoir être directrice d'une école primaire", avait-elle exposé au quotidien national peu avant l'élection de Miss France 2023, le 17 décembre dernier à Châteauroux, à l'issue de laquelle Indira Ampiot a remporté la couronne.

Coraline Lerasle était l'une des trente jeunes femmes à concourir ce soir-là. Mais elle avait été éliminée en milieu d'émission lorsque 15 candidates avaient été sélectionnées pour poursuivre l'aventure.

Selon France Bleu, c'est la première fois que les comités régionaux font face à un tel désistement. Le média local précise que si Jade Lange est reconduite pour une deuxième année, c'est parce que les dauphines de Coraline Lerasle ont refusé de la remplacer afin de pouvoir concourir aux prochains concours régionaux.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - La Minute d'Indira Ampiot