Publicité

Corée du Sud: le chef de l'opposition en soins intensifs après avoir été poignardé au cou

Le chef de l'opposition sud-coréenne Lee Jae-myung a échappé de peu à la mort lorsqu'il a été poignardé au cou et demeure dans un état grave, a déclaré ce mercredi 3 janvier un député de son parti.

Après avoir visité le site d'un nouvel aéroport mardi, Lee Jae-myung marchait dans la ville portuaire de Busan, entouré d'une nuée de journalistes et de partisans, lorsqu'un homme l'a poignardé au cou.

"En soins intensifs"

Blessé à la veine jugulaire, l'homme politique a d'abord été transporté à l'hôpital de Busan, puis transporté par avion vers la capitale Séoul où il a subi une opération chirurgicale de deux heures. Il est actuellement en convalescence à l'unité de soins intensifs.

"Le personnel médical de Busan a déclaré que si le couteau de l'agresseur avait touché l'artère carotide de Lee, il aurait pu être tué sur le coup", a déclaré mercredi le député démocrate Jung Chung-rae lors d'une réunion du parti démocrate.

"Lee Jae-myung est actuellement en convalescence en soins intensifs mais son état est si grave que les visites sont difficiles", a-t-il ajouté.

L'assaillant avait "l'intention de tuer"

La police a indiqué ce mercredi qu'elle demanderait un mandat d'arrêt contre le suspect de 66 ans, identifié uniquement par son nom de famille Kim, qui a été arrêté sur les lieux, selon l'agence Yonhap. Ce mandat doit permettre de garder le suspect en détention.

Un mandat de perquisition du domicile et du bureau du suspect a été émis dans le cadre de l'enquête, a indiqué Yonhap, ajoutant que la police recherchait en priorité le motif de l'attaque.

Les autorités sud-coréennes envisagent de porter plainte pour tentative de meurtre contre l'agresseur, qui a déclaré à la police, selon Yonhap, que son intention était de tuer Lee.

"Les aveux de l'agresseur selon lesquels il avait eu l'intention de tuer sont absolument choquants", a réagi le député Jung Chung-rae.

Lee Jae-myung avait concédé la victoire de justesse lors de l'élection présidentielle de 2022 à son adversaire, Yoon Suk Yeol, actuel président conservateur de Corée du Sud. Lee Jae-myung est pressenti pour se présenter à nouveau à l'élection présidentielle en 2027.

Article original publié sur BFMTV.com