Publicité

La Corée du Nord censure le jean du jardinier star de « Garden Secrets », une émission de la BBC

La Corée du Nord censure le jean d’Alan Titchmarsh (ici en décembre 2023), le jardinier star de « Garden Secrets », une émission de la BBC.
PAUL GROVER / AFP La Corée du Nord censure le jean d’Alan Titchmarsh (ici en décembre 2023), le jardinier star de « Garden Secrets », une émission de la BBC.

INTERNATIONAL - C’est un floutage pour le moins insolite. Alors qu’elle diffuse régulièrement le programme, la télévision nord-coréenne a censuré, lundi 25 mars, le pantalon du jardinier britannique Alan Titchmarsh, présentateur et personnage central de la série documentaire de la BBC Garden Secrets. Si le jardinier n’a, a priori, rien dit ou fait de mal, ce sont ses vêtements et plus particulièrement son jean qui posent problème au régime de Kim Jong-un.

Corée du Nord : Kim Jong Un adoube sa fille Ju Ae qui pourrait lui succéder à la tête du pays

En portant un jean denim dans un épisode diffusé outre-Manche en 2010, Alan Titchmarsh a commis une erreur vestimentaire impardonnable aux yeux les censeurs nord-coréens. Et pour cause : ce vêtement est considéré comme un symbole de l’impérialisme américain et de la mode occidentale. Raison pour laquelle le port de jeans est interdit en Corée du Nord depuis les années 1990, époque où Kim Jong-il était au pouvoir, dans le but de protéger les habitants de l’influence de la culture occidentale.

La radio Free Asia, financée par le gouvernement américain, a expliqué en 2022 que « le régime réprimait la mode et les coiffures “capitalistes” en ciblant les jeans serrés et les t-shirts portant des mots en langue étrangère, ainsi que les cheveux teints ou longs ».

Et cette répression peut coûter cher, bien au-delà d’un simple floutage sur petit écran. Si des Nord-Coréens sont surpris avec des jeans, ils doivent premièrement confesser leur crime dans une lettre manuscrite, puis contacter quelqu’un pour qu’on leur apporte des vêtements « acceptables » avant d’être relâchés, détaille la radio.

Surpris qu’il soit diffusé en Corée du Nord

En revanche, explique le média sud-coréen NK News, il est rare que la télévision du voisin du Nord censure des étrangers à la télévision pour un simple jean, étant donné que les touristes qui visitent le pays ont le droit d’en porter. Cette censure concernant Alan Titchmarsh demeure donc, pour l’instant en tout cas, un véritable mystère.

Contacté par la BBC, Alan Titchmarsh a d’ailleurs préféré rire de cette décision. « Je ne me suis jamais considéré comme un dangereux impérialiste. On me perçoit généralement comme une personne inoffensive. Ça m’a donné un peu de street crédibilité » a-t-il plaisanté.

Le jardinier de 74 ans avait d’ailleurs déclaré en 2022 être surpris que le programme franchisse le rideau de fer qui isole le pays du secret du reste du monde. « Je n’ai jamais pensé que mes programmes seraient diffusés en Corée du Nord, mais avec un peu de chance, la nature calme du jardinage britannique sera peut-être bien reçue là-bas » avait-il expliqué.

Un autre mystère demeure aussi : comment la Corée du Nord a-t-elle acquis les droits pour l’émission Garden Secrets ? Selon NK News, il est fort probable que le pays ait piraté le programme britannique. D’ailleurs, les censeurs ont aussi masqué les commentaires du jardinier en les remplaçants par des narrateurs nord-coréens, tout en y ajoutant une bande sonore.

À voir également sur Le HuffPost :

Vladimir Poutine offre une voiture à Kim Jong-un au risque de violer les sanctions internationales

La Corée du Sud évacue des îles près de la Corée du Nord, après 200 tirs d’obus de Pyongyang