Publicité

La Corée du Nord va intensifier ses exercices militaires en vue d'une "préparation à la guerre"

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un à la 6e session plénière élargie du 8e Comité central du Parti des travailleurs de Corée, au siège du Comité central du Parti à Pyongyang.
 - AFP PHOTO/KCNA VIA KNS
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un à la 6e session plénière élargie du 8e Comité central du Parti des travailleurs de Corée, au siège du Comité central du Parti à Pyongyang. - AFP PHOTO/KCNA VIA KNS

Pour Pyongyang, les mesures prises par Séoul et Washington pour intensifier leurs exercices conjoints ont franchi "une ligne rouge extrême", a déclaré récemment un porte-parole du ministère nord-coréen des Affaires étrangères.

L'armée nord-coréenne a déclaré qu'elle allait étendre et intensifier ses exercices militaires en vue de "la préparation à la guerre", ont rapporté mardi les médias d'État, à l'approche d'une parade massive.

Cet engagement a été pris lors d'une réunion tenue lundi sous la direction du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, à la suite d'exercices aériens conjoints de la Corée du Sud et des États-Unis la semaine passée.

À l'ordre du jour, figurait "l'élargissement et l'intensification constants des opérations et des exercices de combat de l'Armée populaire coréenne (...) afin de strictement perfectionner la préparation à la guerre", selon l'agence officielle KCNA.

Anniversaire de Kim Jong II le 16 février

En parallèle, des images satellites privées suggèrent que "des préparatifs importants en vue d'une parade" militaire sont en cours dans la capitale Pyongyang, en amont de fêtes nationales qui auront lieu en février.

Le 8 février, la Corée du Nord célèbre l'anniversaire de la fondation de ses forces armées, et le 16 février, l'anniversaire de Kim Jong Il, père et prédécesseur de l'actuel leader nord-coréen, Kim Jong Un.

La semaine dernière, Séoul et Washington ont organisé des exercices aériens avec des bombardiers stratégiques et des avions de chasse furtifs, provoquant la colère de Pyongyang, qui a déclaré que de telles manoeuvres pourraient "déclencher une confrontation totale".

Cette démonstration de force des deux puissances alliées intervient après que le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, et son homologue sud-coréen ont annoncé une coopération accrue en matière de sécurité face à Pyongyang.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO-Corée-du-Nord: Kim Jong Un agite la menace de la "bombe atomique"