Publicité

Ce constructeur turc de voitures électriques est prêt à tout pour se faire remarquer

Togg s’est lancé dans la production de véhicules électriques avec l’ambition d’arriver en Europe d’ici fin 2024. Pour attirer l’attention, la marque et son patron sont même prêts à quelques extravagances.

La Turquie et le Vietnam ont décidé que la voiture électrique serait un moyen de briller à l’international, mais aussi de développer un peu plus leurs exportations automobiles. C’est au salon high-tech du CES Las Vegas que les deux marques Togg (pour la Turquie) et Vinfast (pour le Vietnam) s’investissent corps et âme pour se faire connaître, ce depuis quelques années. Togg y a présenté, en 2024, son second modèle : une future berline coupé électrique nommée T10F.

C’est déjà la 3e participation de Togg à ce salon. Sauf qu’à Las Vegas, il ne suffit pas de détenir un stand et une nouveauté pour s’assurer des retombées, il faut aussi réussir à capter l’attention des médias. Sur ce point, les stratégies diffèrent un peu.

Ne l’appelez pas « voiture », mais « appareil intelligent »

Quatre roues, un volant, une carrosserie autour, cela ressemble pourtant bien à une voiture. Néanmoins, la marque n’emploie pas ce mot dans ses communiqués de presse de cette année : Togg fait des « appareils intelligents » ou « smart devices » en anglais. Il a même été spécifié aux journalistes interviewant le patron, Mehmet Gürcan Karakas, de ne pas utiliser le terme de voiture pour parler du modèle présenté.

Inutile de chercher bien loin la raison de ce caprice.

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Togg T10F au CES 2024 // Source : Vincent Sergère