Publicité

"Consternant et navrant" : Carine Galli prend à partie Emmanuel Macron après ses objectifs fixés pour les Jeux olympiques

Emmanuel Macron persiste. Ce mardi 23 janvier, le président de la République était présent à l'Institut national du sport, de l'expertise et de la performance (INSEP) pour prononcer ses "vœux olympiques et paralympiques olympiques et paralympiques". Le chef de l'État a une nouvelle fois déclaré que l'objectif pour la France était de terminer dans les cinq premières places du classement des médailles : "Je ne veux pas mettre une pression excessive, j'en ai mis à chaque fois, je continuerai d'en mettre. C'est la saine pression. Mais après je fais confiance à chacun."

À lire également

"Fiasco total" : Daniel Riolo dresse un constat accablant sur l'Algérie après son élimination de la CAN

Le soir-même, Olivier Ménard a demandé aux chroniqueurs de L'Équipe du Soir de partager leur avis sur cette déclaration d'Emmanuel Macron. Présente sur le plateau de l'émission diffusée sur La Chaîne L'Équipe, Carine Galli a fustigé le président de la République, en mettant en parallèle la politique du pays ces dernières années concernant le sport : "Ce n’est pas à quelques mois des JO à la maison qu’on doit se réveiller. La France n’est pas un pays de foot ou de sport en général. La France n’est pas un pays qui met les moyens pour que justement on ait des champions. La France, lors du dernier remaniement, il a été décidé qu’il n’y avait plus un seul ministère pour les sports, finalement on faisait un fourre-tout avec l’Éducation nationale."

À lire également

"Chanceux d’être en vie" : Jamie Dornan transporté d’urgence à l’hôpital après des symptômes de crise cardiaque

"Le sport n’est pas important, mais par contre il demande à tout le monde de trouver dix Marie-José Perrec d’ici le mois de juillet", poursuit excédée Carine Galli. "J...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi