Le Conseil de sécurité de l'Onu préoccupé par la situation au Tigré

par Michelle Nichols
·1 min de lecture
LE CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L'ONU PRÉOCCUPÉ PAR LA SITUATION AU TIGRÉ

par Michelle Nichols

NEW YORK (Reuters) - Le Conseil de sécurité des Nations unies a exprimé jeudi ses préoccupations concernant la situation humanitaire dans la région du Tigré, dans le nord de l'Ethiopie, particulièrement concernant des abus commis contre les femmes et les filles.

Ce premier communiqué public des 15 membres du Conseil de sécurité sur le conflit au Tigré intervient après qu'un représentant de l'Onu a déclaré la semaine dernière que les violences sexuelles étaient utilisées comme une arme de guerre dans la région.

"Les membres du Conseil de sécurité expriment leur profonde préoccupation à propos des accusations de violations des droits de l'homme et d'abus, dont les informations faisant état de violences sexuelles contre les femmes et les filles dans la région du Tigré, et ils appellent à des enquêtes pour trouver les coupables et les traduire devant la justice", est-il écrit dans un communiqué préparé par l'Irlande et ayant fait consensus.

Des discussions préalables au Conseil de sécurité, qui a été informé à cinq reprises à huit clos de la situation au Tigré depuis le début du conflit en novembre dernier, n'avaient pas permis d'aboutir à un accord sur un communiqué. Les pays occidentaux s'étaient heurtés le mois dernier à la Russie et la Chine, dont les diplomates avaient mis en doute la nécessité pour le Conseil de sécurité de s'impliquer sur le sujet.

(Michelle Nichols à New York, avec Daphne Psaledakis à Washington; version française Jean Terzian)