Congrès LR: Michel Barnier appelle Xavier Bertrand à "respecter les militants"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Michel Barnier était l'invité de Jean-Baptiste Boursier ce vendredi 1er octobre sur BFMTV. - BFMTV
Michel Barnier était l'invité de Jean-Baptiste Boursier ce vendredi 1er octobre sur BFMTV. - BFMTV

Le candidat à l'élection présidentielle et à l'investiture LR Michel Barnier a appelé sur BFMTV à "respecter les militants", alors que son concurrent Xavier Bertrand refuse de se soumettre au Congrès des Républicains.

"Il faut que tous ceux qui veulent le soutien de cette famille, qui veulent le soutien des militants, des élus, jouent cette règle du jeu, la respecte", a insisté Michel Barnier avant d'ajouter: "de grâce, qu'on respecte les militants!"

Une préférence pour la primaire

Cette remarque intervient alors que Xavier Bertrand appelle Valérie Pécresse, Eric Ciotti, Philippe Juvin ainsi que Michel Barnier à se retirer à son profit suite à la décision des militants LR de choisir leur candidat à travers un Congrès, prévu le 4 décembre.

L'ancien négociateur européen du Brexit a souligné que, lui aussi, n'avait pas choisi un Congrès. "J'ai toujours dit ma préférence sur un vote le plus ouvert possible", a-t-il rappelé sur notre antenne tout en appelant à "respecter le vote" des militants d'une "famille politique à laquelle j'ai toujours appartenue depuis mes 15 ans".

"Il n'y a pas de candidat naturel"

Valérie Pécresse a fermé la porte à l'appel de Xavier Bertrand à rejoindre sa candidature avant le Congrès, estimant qu'il n'y avait pas de "candidat naturel". Une analyse que partage Michel Barnier. "Évidemment qu'il n'y a pas de candidat naturel, il y a plusieurs candidats. Nous avons eu d'autres périodes dans l'histoire dans lesquelles il y a eu des candidats naturels" dit-il évoquant Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.

"Je pense objectivement que je suis (...) celui qui peut les rassembler", a déclaré le candidat à la présidentielle en évoquant ses concurrents. Il a d'ailleurs précisé discuter avec chacun d'entre eux même s'il "parle un peu moins à Xavier Bertrand".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles