Publicité

"Un conflit profondément complexe" : l'Eurovision défend la participation d'Israël

Bestimage
Bestimage

Crédits photo : Bestimage« Ce qui se passe à Gaza est un désastre humanitaire ». Les voix continuent de s'élever contre la venue d'Israël à l'Eurovision 2024 : après la Finlande, un millier d'artistes suédois ont signé une pétition demandant l'exclusion de l'Etat hébreu de la compétition, alors que le conflit contre la Palestine fait toujours des ravages. « En tant qu'acteurs de la culture, il est de notre devoir de faire tout notre possible pour faire pression sur des acteurs influents comme l'UER afin qu'ils provoquent des changements. (...) Nous attendons de l'UER et de la chaîne hôte de cette année, SVT, qu'elles adoptent une position cohérente à l'égard des pays participants qui violent les valeurs démocratiques et les droits de l'homme » peut-on lire dans cette tribune signée par des grands noms de l'industrie comme Robyn, Fever Ray ou les groupes First Aid Kit et Viagra Boys. Les signataires de Suède, pays hôte de la compétition, espèrent à travers cette action que les équipes de l'Eurovision prendront la même décision opérée avec la Russie, exclue du concours en 2022 après l'invasion de l'Ukraine.

"Personne ne peut rester indifférent"


Mais tout porte à croire qu'Israël sera bel et bien présent à Malmö du 7 au 11 mai prochain pour l'Eurovision 2024. Dans un communiqué, le télédiffuseur suédois SVT se défend et justifie la participation d'un candidat israélien au printemps. « C'est l'UER qui décide qui participe à la compétition et en tant que pays hôte, SVT adhère aux décisions de l'UER » martèlent les équipes suédoises, qui évoque...

Cliquez ici pour voir la suite


A lire aussi :

Eurovision : la Suède appelle au boycott d'Israel
Eurovision : les meilleures chansons de l'histoire ?
Eurovision 2024 : à quoi va ressembler la scène ?