Publicité

Confinement : pourquoi Canal+ vient d’être condamné à verser 1,5 million d’euros à TF1 ?

Ces dernières années ont été riches en tensions pour TF1 et Canal+. Souvenez-vous : à l'automne 2022, la chaîne crypté avait totalement suspendu l'antenne de l'intégralité des chaînes du groupe TF1 pendant plus de deux mois, faute d'avoir trouvé un accord de distribution. Mais un autre contentieux était en cours depuis le début de l'année 2020.

Alors que la pandémie du Covid sévissait aux quatre coins du monde, la France était confinée comme des dizaines d'autres pays. Pour permettre au plus grand nombre de se divertir chez eux en cette période sombre, tout en se faisant un joli coup de pub, Canal+ avait décidé exceptionnellement de devenir gratuit pendant les deux dernières semaines du mois de mars. Cela a rendu furieuses les chaînes gratuites, qui avaient dépensé énormément d'argent pour être les premières à diffuser gratuitement en clair certains films qui se trouvaient dans le catalogue de Canal+.

À lire également

“C’est impossible de…” : Margot Robbie sort du silence après son absence des nominations aux Oscars pour Barbie

France Télévisions avait assigné en justice le groupe détenu par Vincent Bolloré, avant de finalement trouver un accord. Le groupe TF1, lui, n'a pas abandonné ses poursuites judiciaires, et réclamait à son concurrent plus de 12 millions d'euros, l'accusant de "concurrence déloyale" et de "contrefaçon" pour la diffusion gratuite de six films dont TF1 avait acheté les droits. Par exemple, la Une avait déboursé 1,8 million d'euros pour la comédie All Inclusive et 4,5 millions d'euros pour Avengers : Endgame.

Le 25 janvier dernier, le Tribunal judiciaire de Paris a rendu son verdict et a jugé que TF1 a été victime d'une "dépréciation des droits de diffusion" d...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi