Confinement et addiction aux jeux en ligne : les signaux d'alerte et les conseils pour s'en sortir

·3 min de lecture
Confinement et addiction aux jeux en ligne : les signaux d'alerte et les conseils pour s'en sortir

Le confinement pousse de nombreux Français à s’initier aux sites internet de jeux en ligne, au risque, pour certains, de basculer dans l’addiction. Attention, danger.

Le poker en ligne séduit de nouveaux adeptes. Pour tromper l’ennui pendant le confinement, de nombreuses personnes se tournent vers les sites internet de jeux d’argent et, principalement, vers le poker en ligne. Alors qu’il y avait 300 000 joueurs actifs par semaine sur les sites agréés, ils sont maintenant plus de 500 000. Cité par Franceinfo, Charles Coppolani, président de l’Arjel, l’autorité de régulation des jeux en ligne, précise également que les dépenses ont aussi fait un bond. “La dépense des joueurs sur l’ensemble du marché a quasiment triplé en quelques semaines”. Elle est passée de 5 millions d’euros hebdomadaires à 15 millions.

Pour limiter le temps passé sur les sites, les opérateurs agréés de poker en ligne permettent aux joueurs de fixer leurs limites en termes de dépôt et de mises et de définir une limite au temps de jeu. Pour éviter que ces jeux ne deviennent une addiction, l’autorité de régulation des jeux en ligne distille ses conseils. Ainsi, elle recommande aux joueurs de se fixer un budget et de le respecter et préconise une limite de jeu dans le temps. Elle souligne également l’importance d’alterner les loisirs et d’accepter de perdre une partie. Il est nécessaire de savoir s’arrêter et de ne pas essayer à tout prix de se refaire ni de surestimer son expertise. Par ailleurs, l’instance rappelle la nécessité de ne pas surestimer son expertise et de faire des pauses régulièrement. Parmi les autres conseils de l’Arjel : s’arrêter quand on ne prend plus de plaisir, se souvenir que les jeux en ligne ne servent pas à gagner sa vie. Pour une pratique saine de ces jeux d’argent, il est indispensable de garder en tête qu’ils reposent toujours sur le hasard.

S’auto-exclure

Certains signes peuvent alerter sur une pratique excessive de l’un de ses proches. La plateforme joueurs info service donne quelques conseils pour repérer une situation inquiétante. Un comportement modifié ? Une pratique qui se répète ? Des modifications dans les finances ? Comment il aborde sa pratique ? Quelle est la place qu’il accorde au jeu dans son quotidien ? Autant de questions qui peuvent aider à déceler un rapport au jeu préoccupant.

Pour ceux qui s’inquiètent de leur pratique, il est possible en France de s’auto-exclure des lieux de jeux. Une mesure personnelle et confidentielle, comme le rappelle l’Institut fédératif des addictions comportementales. Pour cela, le joueur doit se rendre sur le site https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15814 afin de réaliser une pré-demande en ligne. Cette mesure interdiction est valable dans toute la France, dans les casinos, les cercles de jeux et les sites de jeux en ligne. L’exclusion est effective pendant trois ans et non-réductible.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles