Conférence de l'OIT : Macron dénonce un "capitalisme fou"

Emmanuel Macron, Angela Merkel et Dimitri Medvedev ont participé ce mardi à la conférence de l'Organisation internationale du travail à Genève.

Un 100ème anniversaire de l'instance, émanation du Traité de Versailles, où les dirigeants ont prononcé des discours alarmistes, notamment sur les dérives du capitalisme.

Le chef de l'état français a évoqué l’importance du dialogue social et de la négociation pour y faire face, "Quand le peuple, quelle qu'en soit les catégories, ne trouve plus sa part de progrès, il ne peut plus adhérer à un régime politique tel qu'il se présente devant lui. C'est cela qui est en train de se passer dans nos démocraties. C'est ce qui fait que certains sont attirés par l'autoritarisme."

Les dirigeants veulent apporter des solutions pour lutter contre la précarité au travail, assurer une égalité salariale entre les sexes ou encore réfléchir aux défis technologiques de demain.

A la tribune, Angela Merkel, la chancelière allemande, a appelé à plus de justice sociale pour tous les travailleurs, "Il n'y a aucun doute sur le fait que ce sont les nations industrielles, en particulier, qui tirent profit de la mondialisation, et de la division internationale du travail. Et c'est pour cette raison, que ces nations industrielles, ont l'obligation non seulement d'assurer des conditions de travail équitables chez elles, mais aussi de pousser à leur application ailleurs, à chaque endroit de la chaîne logistique mondiale."

Dans un contexte de guerre commerciale entre les grandes puissances, de retour à des politiques protectionnistes, le Premier ministre russe a lui aussi tiré la sonnette d'alarme, "Le comportement de certains pays dans les domaines du commerce, de l'économie, devient plus agressif (...) L'ordre mondial, qui a été construit pendant des décennies, est aujourd'hui en danger."

La conférence qui prendra fin le 21 juin, devrait aboutir sur deux textes majeurs : Une convention sur le harcèlement et une Déclaration sur l'avenir du travail, face aux défis climatiques et technologiques.