Publicité

Concours Long-Thibaud : un jeune virtuose ukrainien triomphe à Paris

À 18 ans, l'Ukrainien Bohdan Luts remporte le 1er prix du concours Long-Thibaud , le prix du jury de la presse , le prix du public  et le prix de l’orchestre de la Garde républicaine.  - Credit:Corentin Schimel
À 18 ans, l'Ukrainien Bohdan Luts remporte le 1er prix du concours Long-Thibaud , le prix du jury de la presse , le prix du public et le prix de l’orchestre de la Garde républicaine. - Credit:Corentin Schimel

Dimanche 26 novembre, sur la scène du grand amphithéâtre de l'université d'Assas à Paris, ils sont cinq à toucher au but. Cinq violonistes à pouvoir encore prétendre, en ce début d'après-midi, au 1er prix du concours Long-Thibaud.

Né il y a quatre-vingts ans exactement, de l'envie de la pianiste Marguerite Long et du violoniste Jacques Thibaud de soutenir les jeunes interprètes, le prestigieux concours a subi une importante refonte l'an dernier, après quelques remous internes, et ambitionne de reprendre sa place sur la carte des concours d'excellence. Dans sa dernière mouture, il présente la particularité d'être « bi-instruments » et récompense, en alternance un an sur deux, des pianistes et des violonistes. Au cours de son histoire, il a distingué les violonistes Ivry Gitlis, Patrice Fontanarosa, Olivier Charlier ou Laurent Korcia et a été présidé ou dirigé par Yehudi Menuhin, Martha Argerich, Kurt Masur, ou encore Nelson Freire

106 candidats pour 5 finalistes

Cette année, pour la première édition consacrée au violon depuis le Covid (le dernier lauréat en violon date de 2018), 106 candidats de 32 pays avaient postulé. Une seule condition : avoir plus de 16 ans et moins de 23 ans. Vingt et un d'entre eux ont été retenus pour les éliminatoires qui se sont déroulés mercredi et jeudi dernier. Pour les écouter et les départager, un jury international composé de huit musiciens de renom a répondu présent : Sarah Nemtanu, Silvia Marcovici, Akiko Suwanai, Jean-Jacq [...] Lire la suite