Publicité

TOUT COMPRENDRE - Pourquoi l'avocat français Juan Branco est-il détenu au Sénégal?

Juan Branco a été inculpé et écroué dimanche matin à Dakar, au Sénégal, après avoir été arrêté samedi en Mauritanie voisine. Le très médiatique avocat franco-espagnol, qui fait partie de l'équipe de l'opposant Ousmane Sonko, était entré clandestinement au Sénégal, où il faisait l'objet d'un mandat d'arrêt international. Il était activement recherché depuis son apparition au milieu d'une conférence de presse dans le pays, le 30 juillet dernier.

• Quels sont les liens de Juan Branco avec le Sénégal?

Juan Branco s'est fait un nom au Sénégal en prenant part à la défense d'Ousmane Sonko, opposant engagé depuis 2021 dans un bras de fer avec le pouvoir et la justice qui a donné lieu à plusieurs épisodes de violences meurtrières.

Après la condamnation de son client à deux ans de prison pour "corruption de la jeunesse" dans une affaire de mœurs, Juan Branco avait annoncé, le 22 juin, avoir déposé une plainte en France et une demande d’enquête à la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye contre le président sénégalais, Macky Sall, pour "crimes contre l'humanité".

Ces procédures pour crimes contre l'humanité visent également le ministre de l'Intérieur sénégalais, Antoine Félix Abdoulaye Diome, le général Moussa Fall, commandant de la gendarmerie sénégalaise, ainsi qu'une centaine "d'autres individus", et concernent une période allant "de mars 2021 à juin 2023".

• Que lui est-il reproché?

Le 14 juillet, la justice sénégalaise avait répliqué en annonçant son intention de lancer, en s'appuyant sur ses écrits et ses propos, un mandat d’arrêt international contre Juan Branco pour des "crimes et délits", en lien avec les émeutes qui ont secoué le Sénégal en juin après la condamnation d'Ousmane Sonko.

La semaine dernière, le gouvernement sénégalais a par ailleurs décrit Juan Branco comme un avocat avide de publicité et fuyant ses responsabilités. "Le Sénégal ne doit pas être la caisse de résonance d'un avocat qui est en mal de reconnaissance dans son pays" et qui "se rêve en Victor Hugo", a dit le porte-parole du gouvernement.

"Si vous avez le courage de défier un État, de défier une nation, vous devez faire face", a-t-il dit.

• Comment a-t-il été arrêté?

"L'avocat (Juan Branco) qui était venu ici pour dénigrer nos institutions est entre les mains de la BIP (la brigade d’intervention polyvalente, une unité de police)", a déclaré Antoine Abdoulaye Félix Diome, le ministre de l'Intérieur sénégalais, lors d'un débat à l'Assemblée nationale, signe de l'importance accordée au sujet.

Juan Branco avait fait une apparition surprise le dimanche 30 juillet lors d'une conférence de presse à Dakar organisée par les avocats sénégalais de l'opposant Ousmane Sonko, deux jours après l'arrestation de ce dernier sous différents chefs d'inculpation, dont appel à l'insurrection. L'avocat s'était ensuite éclipsé.

Au Sénégal, cette apparition surprise est vécue comme un affront par le parti au pouvoir et Juan Branco a directement été recherché. Après plusieurs jours de traque, l'avocat français a finalement été arrêté ce samedi à Rosso, à la frontière entre le Sénégal et la Mauritanie. Il a ensuite été amené à Dakar.

• Comment a-t-il circulé au Sénégal?

En mars dernier, Juan Branco avait déjà tenté d’entrer au Sénégal, mais il avait été refoulé dès son arrivée à l’aéroport de Dakar. Cette fois-ci, selon les informations du Monde, il aurait atterri à Banjul, en Gambie, avec un vol de la Royal Air Maroc, puis aurait passé la frontière par voie terrestre.

Selon des médias sénégalais, il a été arrêté en Mauritanie, voisine du Sénégal. Juan Branco dit avoir été "kidnappé" à environ 100 km de la capitale mauritanienne, Nouakchott, par des hommes encagoulés sans aucun signe distinctif et qui l'ont blessé aux poignets, selon son avocat Me Ciré Clédor Ly.

Il aurait été arrêté à bord d'une embarcation en territoire mauritanien alors qu'il comptait entrer en contact avec les autorités mauritaniennes. Des photos diffusées plus tôt dans la journée par la presse locale et sur les réseaux sociaux le montraient à bord d’une pirogue, habillé avec des vêtements de pêcheur de couleur kaki.

Dans un communiqué, les avocats de Juan Branco assurent qu'il s'est rendu en Mauritanie "en vue d’échapper à la persécution politique qui lui avait été promise au Sénégal". Selon eux, la remise de leur confrère aux autorités sénégalaises l'"expose à de graves violations de ses droits humains".

• Que risque Juan Branco?

Le juge l'a inculpé pour attentat, complot, diffusion de fausses nouvelles et actes et manœuvres de nature à compromettre la sécurité publique ou à occasionner des troubles politiques graves, ont dit Me Ciré Clédor Ly ainsi que les avocats parisiens de Juan Branco.

Plus tard dimanche, de nouvelles charges, de séjour irrégulier et d'outrage à magistrat, lui ont été signifiées, ont rapporté Mes Robin Binsard, Luc Brossollet et François Gibault.

Les actes d'attentat sont passibles de peines pouvant aller jusqu'à la réclusion à perpétuité au Sénégal, a ajouté Me Ciré Clédor Ly. Les personnes soupçonnées de l'avoir aidé lors de son séjour dans le pays sont elles aussi recherchées, précise Le Monde, citant des médias locaux.

"Ces chefs d'inculpation trahissent la véritable nature de cette procédure, qui n'a pour autre but que de faire cesser les combats judiciaires de Juan Branco", ont dit les avocats français de l'intéressé. Ils ont annoncé la saisine immédiate du groupe de travail de l'ONU sur la détention arbitraire contre "cette procédure gravement attentatoire aux libertés individuelles".

• Quel est son état de santé?

Juan Branco a refusé de boire et de s'alimenter, et a décidé de garder le silence et de n'autoriser personne à l'assister, y compris devant le juge qui l'a inculpé et l'a fait écrouer, a précisé dans un message Me Ciré Clédor Ly, qui l'attendait avec un autre avocat à son arrivée dans la capitale après son transfert de Mauritanie.

De son côté, Ousmane Sonko a également commencé une grève de la faim dimanche et appelé "tous les détenus politiques à en faire de même". Les avocats français de Juan Branco ont déclaré son état "préoccupant", dans un communiqué.

Article original publié sur BFMTV.com