Publicité

TOUT COMPRENDRE. Pourquoi Inès Reg et Natasha St-Pier se déchirent en coulisses de "Danse avec les stars"

Drame avec les stars. Depuis une semaine, la chanteuse Natasha St-Pier et l'humoriste Inès Reg se livrent une guerre médiatique en raison d'une altercation survenue le 31 janvier dernier lors d'une répétition de l'émission phare de TF1 Danse avec les stars. Chacune a livré sa version des faits, se renvoyant mutuellement la faute tout en suscitant sur les réseaux sociaux de nombreuses spéculations.

• Que s'est-il passé le 31 janvier?

Tout commence le mercredi 31 janvier aux Studios Keral, à Malakoff, dans les Hauts-de-Seine. Les candidats de la 13e saison, dont Natasha St-Pier et Inès Reg, y répètent avec leur danseur les chorégraphies du premier prime de Danse avec les stars qui se déroule quinze jours plus tard.

Un caméraman et un journaliste les accompagnent pour filmer des scènes qui viendront nourrir leur portrait diffusé dans l'émission. Afin d'être plongé dans l'ambiance du prime, les candidates mettent la musique à fond. Mais les murs sont si fins que chaque candidate entend la musique provenant de la salle voisine.

Au cours de l'après-midi, le journaliste souhaite poser quelques questions à Natasha St-Pier et son danseur Anthony Colette. Mais "la musique dans la salle d'Inès Reg s'entend à travers nos micros", selon la chanteuse qui s'y rend "seule" pour leur demander de baisser le son "parce que (elle ne veut) pas faire une séquence."

Ne voulant pas déranger, elle glisse "une tête" à travers la porte. Christophe Licata, le danseur d'Inès Reg, comprend "avant même" que Natasha St-Pier ait pu parler et propose de lui-même de baisser le son. "J'aime bien écouter fort pour ressentir la musique", lui dit-il. "Je dis merci, je pars", répond la chanteuse.

Selon Inès Reg, Natasha St-Pier vient ensuite "deux-trois fois" pour demander à baisser la musique. "Donc on la baisse", a raconté l'humoriste sur Instagram. "Sauf que la dernière fois où elle vient toquer, elle met derrière sa musique encore plus fort. Et c'est mon journaliste et mon cadreur qui s'en plaignent parce qu'on ne s'entend pas."

Inès Reg se rend alors avec un cadreur et un journaliste dans la salle de Natasha St-Pier pour lui demander à son tour de baisser sa musique. "J'ai l'impression qu'elle est dans un personnage", assure la chanteuse. L'humoriste, elle, est persuadée qu'une fenêtre mal fermée laisse passer la musique.

S'en suit un échange entre les deux femmes et Anthony Colette. "Ça fait une heure qu'on danse sur votre musique", lance Inès Reg. "Ça vous fera pas de mal de danser sur notre musique", rétorque Anthony Colette. Un peu vexée, elle se met à rire. "Ça te fait rire? Tu pourras la mettre dans ton prochain spectacle", lui répond le danseur.

"'J'ai compris, Antho, tu es le mec piquant du couple et Natasha, c'est la mignonne'", rétorque Inès Reg. "Je suis peut-être douce et gentille, mais si tu es méchante avec mes amis, je peux l'être aussi", glisse Natasha St-Pier qui dit vouloir alors "jouer le jeu et donner des moments en coulisses aux caméras" en entrant "dans un personnage à l'opposé de sa personnalité".

La chanteuse assure s'être ensuite souvenue d'une ancienne altercation entre Inès Reg et Valérie Trierweiler, toutes deux candidates du jeu Pékin Express sur M6. Elle lance alors à l'humoriste: "maintenant petite salope, sors" en la raccompagnant et lui faisant un baiser sur la main.

Alors que Natasha St-Pier est persuadée d'avoir fait "une séquence drôle", Inès Reg est sous le choc. "Je vous jure qu'au moment où elle m'a dit (ça), j'ai vu un éclair, racontera-t-elle. C'est devenu tout blanc. Le seul truc que je me suis dit, c'est 'Ne pleure pas'. 'Ne montre rien'. (...) Ça m'a fait tellement mal. C'est trop violent. Je n'y crois pas d'avoir entendu ça."

Inès Reg a assuré dans une story Instagram que la production est bien "outrée" par les propos tenus par la chanteuse et qu'elle a "bien vu" en visionnant les images filmées de la scène "que ça ne ressemblait en rien à une blague et que le ton de Natasha était très sérieux".

• Pourquoi Natasha St-Pier a-t-elle été mise en retrait par TF1 et pas Inès Reg?

Quelques instants après cette altercation, Christophe Licata manifeste sa colère auprès de Natasha St-Pier. "Les insultes, je ne cautionne pas, ce n'est pas possible", dit-il fermement. La chanteuse part alors à la recherche de l'humoriste pour "se pseudo-excuser" et la retrouve aux côtés de plusieurs personnes.

"Mais Inès tu ne peux pas imaginer que j'aie été sérieuse, que je pense ça", assure la chanteuse, disant être "dans une séquence". "J'espère bien que tu ne le penses pas", lui rétorque Inès Reg. Sur Instagram, c'est pourtant un autre récit qu'elle livre: "Quand elle vient s'excuser, je n'ai pas de haine. J'ai les yeux écarquillés. Je suis juste très mal."

Inès Reg retourne alors dans sa salle de danse. "C'est à ce moment-là que je comprends que ce n'était pas une séquence d'humour qu'on tournait, je ne peux donc évidemment pas la laisser triste et en colère", confie Natasha St-Pier. Anthony Colette se rend donc à la porte d'Inès où celle-ci l'aurait injurié.

Selon Natasha St-Pier, l'humoriste serait entrée "dans une furie impressionnante": "Elle crie, nous invective". Plusieurs personnes sont présentes mais la scène n'est pas filmée selon Natasha St-Pier qui réitère ses excuses, Inès Reg insulte alors Anthony Colette en lui disant qu'elle allait "l'enculer, le niquer, que c'est pas fini".

Pour calmer le jeu au lendemain de l'altercation, la production demande à Natasha St-Pier d'écrire un message d'excuses qu'elle écrit "avec sincérité" et qui est "validé" par la production. Elle l'envoie à Inès Reg qui ne lui répond pas. Après plusieurs échanges avec la production, elle ne parvient toujours pas à la joindre.

Natasha St-Pier propose alors d'être sanctionnée par la production pour apaiser les relations avec Inès Reg. "Je leur dis même de m'éliminer à ce premier prime. Ce n'était pas possible! Mais vers 15h30, j'ai une idée: je demande à la productrice que je sois punie, qu'elle me retire un jour de répétition."

Selon Natasha St-Pier, la production est "embêtée d'en arriver là", mais promet "d'essayer". "Je le fais pour que ma mauvaise blague n'impacte pas toutes les équipes qui travaillent dur. Je leur envoie même un message pour leur souhaiter un bon week-end et si ma pseudo-punition a calmé Inès."

Toujours en colère, Inès Reg désire des excuses "plus officielles". Pour apaiser les tensions et redémarrer les répétitions, la production suspend finalement les répétitions de Natasha St-Pier pour une durée de trois jours. "À contrecœur, j'accepte ces trois jours."

Accusée d'être "protégée" par la production de l'émission, Inès Reg a réfuté de son côté être une "artiste TF1". "Sachez que je suis ma propre productrice et que je suis en coproduction avec Décibels, qui n'est pas (avec) TF1. Je ne suis pas protégée par TF1. Je ne suis pas une artiste TF1."

• Pourquoi Natasha St-Pier et Anthony Colette ont-ils déposé une main courante?

En colère, Inès Reg hésite à quitter le programme. Alors que son entourage lui conseille de déposer une main courante, l'humoriste refuse et décide de retourner sur l'émission "avec le sourire". Un mois après, tout est pardonné pour Inès Reg qui n'a "plus de haine envers personne. Ni envers Natasha, ni envers Anthony (...) C'est du passé."

Le jeudi 21 mars, Le Parisien publie cependant un article intitulé "Inès Reg accusée de menaces de mort envers Natasha St-Pier" révélant que la chanteuse a déposé une main courante contre l'humoriste. Inès Reg découvre l'existence de la procédure grâce son entourage après la publication de l'article.

"Je rigole puisque (...) deux minutes avant j'étais avec Natasha. On se parlait de nos chorés, de notre semaine. On se prenait dans les bras. C'était trop. Je me disais que j'allais mourir, que je n'en pouvais plus", relate l'humoriste, qui appelle dans la foulée Natasha St-Pier.

Installée dans un taxi pour rentrer chez elle, la chanteuse confirme l'information et décide de retourner aux studios pour qu'elles aient une discussion de vive voix. Elle confie à sa concurrente avoir "peur" et se sentir "en danger" "parce qu'elle et son équipe l'ont intimidé". Anthony Colette, "qui s'est lui aussi senti menacé", pose également une main courante.

Le vendredi 22 mars, le lendemain, Inès Reg demande à Natasha St-Pier de faire un démenti sur la main courante. "Je lui dis que ce n'est possible, que je ne vais pas mentir. Elle menace les producteurs présents dans ma loge de quitter l'émission. Je propose de dire que j'ai fait une main courante parce que je me sentais menacé physiquement mais qu'elle n'a pas dit les termes 'Je vais te tuer'. Ça ne conviendra pas (à Inès)."

• Pourquoi Natasha St-Pier est-elle accusée de racisme?

Alors que Natasha St-Pier dit avoir été intimidée par Inès Reg et son équipe, et avoir eu peur qu'elle envoie "des gens (pour lui) casser les jambes", Inès Reg lui rétorque: "Ah oui, je vois, on est des noirs et des Arabes, c'est ça qui te fait peur, ça s'appelle du racisme, Natasha."

Rebaptisée sur les réseaux sociaux "Karen", un terme péjoratif désignant dans le monde anglo-saxon une femme blanche d'âge mûr raciste, Natasha St-Pier a vivement démenti les accusations de racisme. "Je lui assure et je vous assure à vous aussi que ma peur n'a rien à voir avec des origines."

"Et bien qu'elle m'accuse de racisme à ce moment-là, pour éviter que l'émission et que tous ceux qui y travaillent soient éclaboussés, j'accepte de faire une vidéo où on danse ensemble en pensant apaiser les choses", développe la chanteuse, persuadée alors que "la poussière est retombée".

Les stories d'Inès Reg publiées lundi 25 mars, dans lesquelles l'humoriste réitère ses accusations de racisme envers la chanteuse, indiquent pourtant l'inverse et blessent "extrêmement" la chanteuse: "J'ai le sentiment qu'elle insinue que je serais raciste - ce qui ne correspond absolument pas à mes valeurs. J'ai un petit garçon à qui j'essaye d'inculquer des valeurs de fraternité, d'ouverture, de compassion, de bienveillance. Et voilà."

Article original publié sur BFMTV.com