Publicité

Le « Complément d’enquête » sur Gérard Depardieu dévoile une multitude de propos d’une obscénité rare

Le magazine de France 2 s’apprête à dévoiler des images tournée par Yann Moix d’une visite de Gérard Depardieu en Corée du Nord, au cours de laquelle il a multiplié les propos relevant du harcèlement sexuel.

Gérard Depardieu, ici dans le nouveau numéro de « Complément d’enquête », diffusé sur France 2, jeudi 7 décembre.
Capture d’écran Twitter « Complément d’enquête » Gérard Depardieu, ici dans le nouveau numéro de « Complément d’enquête », diffusé sur France 2, jeudi 7 décembre.

POLÉMIQUE - Après Cyril Hanouna, au tour de Gérard Depardieu d’être au cœur de Complément d’enquête. Outre le dépôt d’une nouvelle plainte pour agression sexuelle contre l’acteur de 74 ans, le nouveau numéro du magazine d’investigation s’apprête à dévoiler de nouvelles images accablantes, ce jeudi 7 décembre.

Et notamment, des images d’un séjour en Corée du Nord, que Yann Moix a tournées en 2018 lors de leur voyage ensemble à Pyongyang pour les 70 ans du pays.

« Oh la la… Très belle. » C’est sur ces mots de Gérard Depardieu en pleine expédition coréenne que s’ouvre le Complément d’enquête que Le HuffPost a pu visionner en avant-première. Durant tout le voyage, nous dit la voix off du reportage, Gérard Depardieu s’est montré très insistant avec son interprète. « Très jolie chérie. Je suis en forme, j’ai beaucoup dormi. Si tu savais les rêves que j’ai faits, je te connais par cœur », lance le comédien à cette dernière.

Gérard Depardieu multiplie les « avances » et les remarques déplacées. « Elle a la petite robe bien ouverte là. On voit presque la petite culotte », déclare-t-il, avant de la complimenter sur « sa petite chaussure ». « C’est gentil, mais personnellement je n’aime pas beaucoup. En général, je n’aime pas être remarquée », lui répond-elle poliment.

Rien n’y fait : « Moi qui suis un grand chasseur, je vais toujours voir ce qui ne veut pas se faire voir, se montrer », explique-t-il à l’interprète. « Tu es mal tombée avec Gérard », ajoute à son tour Yann Moix, derrière la caméra.

Lors de ce voyage en Corée du Nord, les références obscènes abondent. « Les femmes adorent faire du cheval. Elles ont le clito qui frotte sur le pommeau de la selle », déclare-t-il en pleine visite d’un haras. « Je fais 124 kg. Mais en érection, je fais 126 », ironise-t-il après s’être pesé. « Ah sa chatte », lance-t-il aussi à Yann Moix au sujet d’une Coréenne avec qui il vient de prendre une photo.

Une dizaine de témoignages

Ces propos ne sont pas isolés, il y en a plein d’autres dans ce nouveau numéro de Complément d’enquête. Ils font écho aux nombreux témoignages qui, deux ans après le dépôt d’une plainte de l’actrice Charlotte Arnould pour « viols » contre Gérard Depardieu, ont été publiés dans Mediapart.

Dans l’un d’entre eux, une personne anonyme dit ne jamais avoir oublié sa rencontre avec l’acteur sur le tournage du film Hello Goodbye (2008). « Aaaah ces petits seins », aurait-il lancé en la voyant arriver, avant de mettre « sa main entre [ses] jambes ». Une autre fois, devant plusieurs personnes et au lieu de répéter son texte, il aurait dit « Je vais te lécher ta petite chatte » ou encore « T’aimes te faire défoncer la rondelle ».

Plus récemment, l’actrice Anouk Grinberg, amie de longue date du comédien français, est sortie du silence. « Je l’ai vu mettre des mains aux fesses à des femmes, leur toucher les seins, le sexe tout en blaguant. Je l’ai entendu parler toute la journée de leur moule, de comment il aimerait les sucer toute la journée et personne n’a jamais rien dit », a-t-elle déclaré dans les colonnes du ELLE, au mois d’octobre dernier.

Gérard Depardieu visé par une nouvelle plainte

Dans Complément d’enquête, on apprend qu’une deuxième plainte pour agression sexuelle a été déposée contre l’acteur français. Celle-ci été déposée en septembre dernier par une comédienne du nom d’Hélène Darras après qu’elle a témoigné pour les équipes du magazine d’investigation.

Comme le précise l’AFP, qui a eu confirmation de la plainte, celle-ci porte vraisemblablement sur des faits prescrits survenus sur le tournage du film Disco, et le parquet de Paris l’étudie pour trancher entre classement et lancement d’investigations.

Depuis les accusations de Charlotte Arnould en 2021, Gérard Depardieu a été mis en examen, puis écarté du prochain long-métrage de Michel Hazanavicius, ainsi que de la promotion du film Umami au mois de mai. Plusieurs représentations de son spectacle de chant autour de Barbara ont aussi été perturbées par des manifestations féministes. Il a, lui, rejeté l’ensemble de ces accusations dans une tribune pour Le Figaro, au mois d’octobre. « Jamais au grand jamais je n’ai abusé d’une femme », a-t-il assuré.

VIDÉO - Gérard Depardieu : Une nouvelle plainte pour agression sexuelle déposée par une actrice