Le commissaire contrôlé dans un restaurant clandestin de Carpentras muté dans le Val-d'Oise

Justine Chevalier avec Raphaël Maillochon
·1 min de lecture
Police (illustration)  - AFP
Police (illustration) - AFP

"Pour être respecté, il faut être respectable", avait mis en garde Gérald Darmanin en début de semaine, évoquant le contrôle le week-end dernier d'un commissaire de police dans un restaurant à Carpentras. Si les faits étaient avérés, le ministre de l'Intérieur avait d'ailleurs demandé au directeur général de la police nationale "de suspendre" le commissaire "et de lui retirer son poste de commandement".

Contrairement à la volonté du ministre de l'Intérieur, ce commissaire n'a pas été suspendu mais a été muté, a appris BFMTV de sources concordantes. Le policier mis en cause devient chef des services judiciaires de Sarcelles, dans le Val-d'Oise. Selon nos informations, il s'agit d'une mutation forcée, afin de faire cesser la polémique autour de ce déjeuner.

Un repas pris en click and collect

Samedi dernier, ce commissaire de police avait été contrôlé dans un restaurant ouvert illégalement. Des policiers avaient procédé à un contrôle dans l'établissement à la suite d'un signalement.

Un magistrat de Carpentras a également été un temps mis en cause. Il a expliqué à sa hiérarchie être passé dans ce restaurant pour commander et régler son repas pris en click and collect. "Il n'y a par conséquence eu aucun contrôle ou verbalisation le concernant", a insisté l'Union syndicale des magistrats.

Article original publié sur BFMTV.com