Publicité

Ici tout commence : "C’est dégueulasse ce que j’ai fait…" Le résumé du 8 février (SPOILERS)

Stanislas évoque avec Teyssier la critique négative écrite par le client sur le vin. Il avoue que les élèves ne sont pas assez calés malgré ses fiches. Il demande à engager une prof pour une remise à niveau express. Emmanuel ne veut pas s’en occuper et l’envoie vers Antoine.

Emmanuel donne le coup d’envoi des journées de la pâtisserie devant les élèves et les invités. Devant Livio, Ethan rassure Bérénice qui stresse. Annabelle est chargée d’évoquer le travail de la brigade de l’institut, mais elle ne parle ni des recettes ni de Bérénice. Teyssier prend le relais pour présenter la cheffe. Annabelle rappelle à Livio qu’il a une mission à mener.

Salomé tente de parler des stéroïdes à Gaëtan à l’institut. Il refuse d’en discuter là-bas. Solal a surpris leur conversation et demande à son prof un contact pour en récupérer car il stagne dans sa prise de masse. Gaëtan refuse en disant que lui sait gérer mais Solal le traite d’hypocrite.

Carla vient calmer Bérénice en cuisine alors que le stress monte. Elle promet d’être présente à sa présentation. Alors qu’elle lui remet son col, Bérénice se penche pour l’embrasser. Carla a un mouvement de recul et son amie s’excuse.

L’aveu de Livio à Bérénice

Antoine accepte la demande de Stanislas et lui propose un sommelier. Mais le maître d’hôtel a une personne en tête. Cette dernière n’a pas travaillé en France depuis des années et il l’a connue au Chili. Il organise une rencontre avec elle.

La brigade de Bérénice découvre que l’un d’entre eux a laissé la cellule ouverte : une partie des préparations part à la poubelle. Ethan accuse Livio qui est le dernier à l’avoir ouverte. Il nie. Bérénice reste calme et relance tout$, en remotivant sa brigade.

Gaëtan avoue à Solal qu’il a été gêné en découvrant sa demande. Il rappelle qu’il y a des dosages à respecter et qu’il risque gros si l’institut apprend qu’il l’ai aidé à se procurer des stéroïdes. Il promet d’arrêter lui aussi.

Livio explique à Bérénice qu’il est surpris par son calme. Elle reconnaît qu’elle se serait effondrée il y a quelques jours sans la brigade. Il lui avoue tout : c’est lui qui a ouvert la cellule et distribué son roman érotique à la demande de la cheffe Cardone. Il pensait à sa carrière et sa vengeance contre Carla. Bérénice est sous le choc mais elle lui annonce qu’elle ne le vire pas de la brigade car elle a trop besoin de lui.

Annabelle s’en prend à Bérénice à cause de l’incident en cuisine. L...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi