Publicité

En Colombie, les incendies de forêts ont déjà dévasté l’équivalent d’une fois et demie la superficie de Paris

INTERNATIONAL - La Colombie est plongée dans une lutte acharnée contre les feux de forêt. Depuis novembre, le pays a enregistré plus de 340 incendies, selon les déclarations de la ministre de l’Environnement, Susana Muhamad, vendredi 26 janvier. Vingt-six d’entre eux restent « actifs » et 172 kilomètres carrés de forêts ont déjà été ravagés, soit l’équivalent de plus d’une fois et demie la superficie de Paris.

Réputé pour sa biodiversité, le pays est confronté à l’influence du phénomène climatique El Niño, qui s’y est manifesté par des records de chaleur et une sécheresse prolongée, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo ci-dessus. Exacerbée par les conditions météorologiques, la saison sèche qui dure de décembre à mars se révèle donc particulièrement brutale, d’autant que la moitié des provinces colombiennes n’ont pas de service d’incendie officiel, selon l’agence Reuters.

Depuis le 22 janvier, le pays lutte contre plusieurs feux, dont certains sur les montagnes de la cordillère dominant Bogota, qui compte huit millions d’habitants. Les autorités ont recommandé aux habitants vivant à proximité des zones incendiées d’éviter de sortir en raison de la mauvaise qualité de l’air, qui varie de « mauvaise » à « moyenne » dans plusieurs secteurs de la ville, selon le secrétariat à l’Environnement.

Un appel à l’aide face à une situation catastrophique

Un incendie s’est également déclaré dans un parc naturel avec des sommets enneigés de plus de 5 000 mètres d’altitude. Dans la capitale, l’un des foyers brûle à environ 900 mètres d’El Paraiso, un quartier populaire situé à l’est de Bogota. Certains habitants affectés par la fumée ont été pris en charge par la Croix-Rouge de Bogota, a indiqué l’organisation sur X (anciennement Twitter).

Le président colombien Gustavo Petro a décrété mercredi l’état de « catastrophe naturelle » et a débloqué des fonds pour faire face à la situation d’urgence. Il a également lancé un appel à l’aide internationale pour combattre les feux. Bien que les États-Unis, le Pérou, le Chili et le Canada aient répondu à l’appel, seul le gouvernement péruvien a envoyé jusqu’à présent « 200 » systèmes dotés d’un « mécanisme spécial pour éteindre les incendies », selon le ministère colombien de la Défense.

Les autorités enquêtent pour savoir si certains incendies sont d’origine volontaire. La police a arrêté 26 personnes pour des « délits liés aux incendies ». Sur X, la ministre de l’Environnement a rappelé qu’il était urgent de signaler les départs de feu pour empêcher de futurs incidents, et que provoquer un incendie était passible de 12 ans de prison.

À voir également sur Le HuffPost :

En Colombie, un glissement de terrain fait au moins 34 morts dans une communauté autochtone

En Équateur, le procureur qui enquêtait sur la prise d’otages à la télévision assassiné