Colombie : déclaré mort, il est retrouvé vivant à la morgue par sa fille

·2 min de lecture
Déclaré mort, le patient avait été amené à la morgue (illustration) (Photo : Sebnem Coskun/Anadolu Agency via Getty Images)

Hospitalisé pour des problèmes de tension artérielle, le Colombien Juan José Munoz Romero a été victime d’une effrayante erreur médicale...

Ses proches ont été vraiment bien inspirés de ne pas faire confiance au diagnostic des médecins. Il y a quelques jours, un Colombien du nom de Juan José Munoz Romero a vécu une expérience pour le moins terrifiante à la clinique Las Penitas de Sincelejo, dans la région de Sucre.

Cet homme âgé de 67 ans s’était rendu dans l’établissement en question pour traiter une soudaine hypertension, rapporte le Mirror, s’appuyant sur des informations d’El Heraldo. Deux heures après le début de son hospitalisation, le patient était cependant déclaré mort.

Les médecins tentent de noyer le poisson

Prévenus, les membres de sa famille n’ont pas voulu croire à ce décès brutal. L’accès à la morgue de l’hôpital leur fut par ailleurs refusé en raison des mesures de sécurité liées à la pandémie de Covid-19. La fille de Juan José trouva toutefois le moyen de contourner cette interdiction et de s’infiltrer dans la pièce en question.

Elle constata alors avec effarement que son père respirait et qu’il avait les yeux ouverts ! La jeune femme en informa immédiatement les médecins qui avaient déclaré le décès, mais selon le Daily Star, ceux-ci lui répondirent que “ce qu'elle voyait était des réactions naturelles observées chez les patients après la mort”.

Pris en charge dans une autre clinique

“Ma sœur ne croyait pas à cette réponse, alors nous avons décidé de prendre le corps et de l'emmener dans une autre clinique, raconte Martin, le fils de Juan José Munoz Romero. Mais tout ce temps passé à la morgue l'avait affecté et il souffrait d'ischémie (diminution de l'apport sanguin au niveau d'un organe,ndlr).”

Depuis cet épisode, le “mort-vivant” Romero est soigné dans la clinique de La Concepcion, où il a par ailleurs été testé négatif au Covid-19. Sa famille, de son côté, étudie la possibilité d’intenter un procès à la clinique Las Penitas.