«Ma collaboratrice, ma compagne»: Eric Zemmour officialise sa relation avec Sarah Knafo

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Invité de BFMTV mercredi soir, Eric Zemmour a confirmé sa relation avec Sarah Knafo, tout en ajoutant ensuite que c'était «sa vie privée».

«Ma collaboratrice, ma compagne. Il n'y aurait pas eu de campagne sans Sarah Knafo». Candidat à l'élection présidentielle 2022 , le polémiste d'extrême-droite Eric Zemmour a confirmé la proximité professionnelle et sentimentale qu'il entretient avec la jeune femme de 28 ans. Pour autant, il a réaffirmé sur le plateau de BFMTV son droit à garder sa vie privée en dehors de la campagne. «Il n'y a pas de première dame dans les institutions de la Ve République, donc les gens n'ont pas à savoir. Ma vie privée, c'est ma vie privée», a-t-il poursuivi.

En septembre dernier, Paris Match avait révélé le rôle joué par Sarah Knafo dans les ambitions politiques de celui qui n'était pas encore officiellement candidat. «La conseillère d’Éric Zemmour est le pivot, la cheville intellectuelle d’une course politique parfaitement maîtrisée et prometteuse, au moins dans les sondages. Sarah Knafo, 28 ans, éclats de rire francs et yeux sombres, un trait de khôl, deux fines bagues argentées, verbe agile. Sur le mur de son salon, une reproduction du tableau de David « Le sacre de Napoléon ». Elle est celle sans qui l’éditorialiste atrabilaire n’aurait pas osé croire en son destin, sans qui le sexagénaire ombrageux n’aurait peut-être jamais su que la vie, cette farceuse, offre parfois, sur le seuil de l’automne, les frissons d’un printemps vivifiant. Elle a de l’ambition pour deux. À un ami qui la taquinait récemment en soulignant qu’elle était bien jeune pour devenir secrétaire générale de l’Élysée, elle a adressé illico la copie des décrets qui ne fixent aucune limite d’âge pour ce poste...», écrivait alors notre journaliste Emilie Lanez.


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles