Publicité

Colère des agriculteurs : blocages sur les routes, la grande distribution visée

Les agriculteurs français ont décidé de se mobiliser massivement pour montrer leur ras-le-bol.  - Credit:Xavier Francolon/SIPA / SIPA / Xavier Francolon/SIPA
Les agriculteurs français ont décidé de se mobiliser massivement pour montrer leur ras-le-bol. - Credit:Xavier Francolon/SIPA / SIPA / Xavier Francolon/SIPA

Nouvelle journée d'actions ce jeudi. Les agriculteurs poursuivent leur mobilisation jeudi 25 janvier dans plusieurs départements. La FNSEA réclame des aides « immédiates » pour les agriculteurs et un allègement des contraintes environnementales, selon un communiqué publié mercredi. Le premier syndicat agricole français et les Jeunes Agriculteurs (JA) exigent des « réponses immédiates sur la rémunération », dont une aide d'urgence aux « secteurs le plus en crise » et la mise en œuvre d'un « chantier de réduction des normes », ont-ils indiqué.

La Coordination rurale, deuxième syndicat agricole français, prévoit d'organiser des « actions un peu partout en France » ce jeudi pour dénoncer le « manque de considération » des politiques locales et européennes envers le monde agricole.

La grande distribution dans le viseur

Les grandes surfaces, accusées de « se gaver sur le dos des producteurs », sont particulièrement visées. Comme à Agen (Lot-et-Garonne), où des pneus et de la paille ont été entreposés devant un supermarché et la façade a été aspergée de lisier. Mardi 23 et mercredi 24 janvier, plusieurs dizaines d'exploitants s'étaient déjà réunis devant la préfecture pour des actions similaires. Les forces de l'ordre présentes sur place n'ont procédé à aucune interpellation.

Dans l'Hérault, des viticulteurs ont forcé vers 11 heures deux entrepôts de la grande distribution, ceux d'un Lidl et d'un Intermaché, avant d'y déverser du marc de raisin et de mettre le feu à [...] Lire la suite