Publicité

Colère des agriculteurs: un millier de tracteurs dans les rues de Bruxelles, tensions en marge du sommet de l'UE

Un millier de tracteurs bloquent ce jeudi 1er février plusieurs rues de Bruxelles aux abords d'un sommet des dirigeants des Vingt-Sept, sur fond de colère du monde agricole à l'égard de la politique européenne.

"Il y a mille tracteurs ou engins agricoles", a déclaré un porte-parole de la police, précisant que ces agriculteurs provenaient essentiellement de Belgique.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux habitants de la capitale belge ont publié photos et vidéos des véhicules agricoles prenant le chemin du Parlement européen.

En milieu de matinée, des échauffourées ont eu lieu entre les manifestants et les forces de l'ordre mobilisées. Devant le Parlement européen, après qu'un incendie a été allumé par les agriculteurs, les policiers ont été contraints d'utiliser des canons à eau afin de disperser la foule.

Une statue de la place du Luxembourg, devant le bâtiment européen, a été déboulonnée par les manifestants.

Des "annonces fortes" attendues

Aux alentours de 10h, Emmanuel MAcron doit s'entretenir avec la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen au sujet du "futur de l'agriculture européenne", a annoncé l'Elysée, avant le Sommet européen extraordinaire consacré au budget de l'UE et à l'aide à apporter à l'Ukraine.

Les aides dégagées mercredi par le gouvernement français comme les concessions de la Commission européenne - sur les jachères et les importations ukrainiennes - n'ont pas semblé trouver grâce aux yeux de la profession, également mobilisée en Italie, Espagne et Allemagne.

Mercredi soir, des agriculteurs français et belges ont bloqué "ensemble" un point de la frontière, dénonçant "la distorsion de concurrence" entérinée par les accords de libre échange, et réclamant "des annonces très fortes" jeudi.

Article original publié sur BFMTV.com