Publicité

Colère des agriculteurs : Marion Maréchal envoie des messages vocaux pour promouvoir son programme

Marion Maréchal photographiée, au téléphone, à Lampedusa au mois de septembre.
ALESSANDRO SERRANO / AFP Marion Maréchal photographiée, au téléphone, à Lampedusa au mois de septembre.

POLITIQUE - On le sait. L’extrême droite est particulièrement attentive à la situation des agriculteurs, et ce partout en Europe. Et si en France certains se contentent de renverser leurs photos de profil, d’autres, à l’image de Marion Maréchal, tête de liste Reconquête ! pour les élections européennes, vont plus loin dans la récupération. Ce jeudi 1er janvier, le spécialiste des cultures numériques, Tristan Mendès France, a relayé sur le réseau social X l’enregistrement issu d’un message vocal reçu par une agricultrice.

Du remaniement à la crise agricole, comment Macron et Attal mettent « en pause » leur ambition écologique

Dans ce « vocal », on peut effectivement entendre la voix de l’ancienne députée FN du Vaucluse, réitérant son soutien à la contestation agricole. « Quand vous vous mobilisez, vous le faites pour tous les Français. Parce que moi aussi, je souhaite continuer à mettre vos produits de qualité dans l’assiette de mes deux petites filles et de tous les enfants », explique notamment Marion Maréchal, rappelant son précédent mandat exercé dans une circonscription agricole.

Ce message, qui dure 1 minute et 47 secondes, dénonce « les responsables de cette crise actuelle », que sont aux yeux de Marion Maréchal, « les gouvernements français successifs », mais aussi « la Commission d’Ursula von der Leyen » ou encore « l’écologie punitive ». La candidate décline ensuite son programme en la matière, dans la perspective des élections européennes, et invite l’auditeur à « taper 1 » pour en savoir plus sur le sujet.

« Parfaitement légal »

Auprès du HuffPost, l’entourage de la candidate l’assure ce vendredi. Ce message est « parfaitement authentique et parfaitement légal ». En réalité, ce n’est pas la première fois que Renconquête ! utilise le démarchage téléphonique dans le cadre électoral. En avril 2022, Éric Zemmour avait utilisé cette même méthode dans la dernière ligne droite de l’élection présidentielle. Puis ce sont des SMS spécifiquement envoyés à des Français de confession juive qui avaient alerté la CNIL.

Comme le souligne sur le réseau social X un journaliste de BFMTV, le parti d’extrême droite a fait appel à la société SelfContact. « Conformément aux dispositions de la Cnil, chaque message téléphonique est précédé d’une option permettant de s’opposer à l’écoute du message et d’écouter les mentions légales », précise l’équipe de Marion Maréchal, citée par notre confrère.

L’entreprise se présente sur son site comme « leader privé de la communication électorale et institutionnelle » et « partenaire indispensable pour une mandature efficiente et disruptive ». Plusieurs produits sont ainsi proposés, du « SMS électoral interactif » en passant par le « message vocal » ou le « SMS mi-mandat ». Elle propose ainsi l’envoi de messages ciblés, selon la population, ou tranche d’âge, que le client souhaite toucher.

D’autres partis utilisent ces techniques de propagande électorale, dont le parti présidentiel. À quelques heures de la clôture de la campagne d’entre-deux tours en 2022, l’équipe d’Emmanuel Macron avait envoyé un message présentant le scrutin comme « un référendum pour ou contre l’écologie ». Ce qui avait rendu furieuse Marine Le Pen qui avait saisi la Commission nationale de contrôle de la campagne électorale.

À voir également sur Le HuffPost :

Loi immigration : la censure du Conseil constitutionnel met la droite et l’extrême droite en furie

Notre sondage sur les européennes 2024 donne le RN à 30 %, la majorité et la gauche loin derrière - EXCLUSIF