Publicité

Colère des agriculteurs: un convoi est parti depuis le Lot-et-Garonne pour aller "investir Rungis"

Un convoi d'agriculteurs est parti d'Agen ce lundi 29 janvier à 9h30 en direction de Rungis (Val-de-Marne), à l'appel du syndicat Coordination rurale, qui compte "investir" le marché d'intérêt national (MIN).

Une trentaine de tracteurs escortés par des gendarmes et roulant à environ 40 km/h ont pris la route depuis le marché aux bestiaux de la ville, pour aller rejoindre des collègues à Cancon (Lot-et-Garonne) puis Bergerac et Périgueux (Dordogne), avant une étape dans un "camp de base" en soirée près de Limoges.

"Après on file mais on ne veut pas monter trop vite pour relier tous les collègues du centre de la France pour essayer de faire le plus gros cortège possible jusqu'à Paris", détaille Jean-Pierre, céréalier, à BFMTV.

Le convoi va d'abord rouler sur des routes départementales, puis rejoindra l'autoroute.

Arrivée mardi soir ou mercredi matin

Après un passage par Tours, l'arrivée à Rungis est prévue "mardi soir ou mercredi matin", a déclaré Serge Bousquet-Cassagne, président de la Chambre d'agriculture du Lot-et-Garonne.

Ce dernier n'a "aucune idée" des effectifs qui seront au rendez-vous au final: "L'idée c'est de rassembler autour de nous, en montant à Paris, toute la France profonde".

"L'objectif c'est Rungis, on est déterminé, on va aller au bout", affirme depuis son tracteur Jean-Pierre, qui assure ne pas y aller "pour casser mais pour bloquer pour se faire entendre".

Article original publié sur BFMTV.com