Publicité

Colère des agriculteurs: une centrale nucléaire bloquée "pour le symbole" dans le Tarn-et-Garonne

Depuis les premières heures du jour, ce lundi 22 janvier, la centrale nucléaire de Golfech dans le Tarn-et-Garonne est inaccessible. Les agriculteurs ont bloqué l'accès à la zone sensible, puis à toute la commune, à l'aide de ballots rectangulaires de paille, comme le rapporte La Dépêche du Midi.

Les véhicules ne peuvent plus entrer mais les agriculteurs ne bloquent pas l'entrée des piétons, comme l'a expliqué sur BFMTV Jean-Marie Dirat, agriculteur, le secrétaire de la FNSEA Occitanie:

"Il y a une autre route derrière en cas d'urgence (...) c'est juste (pour) le symbole".

Les raisons de ce blocage: protester contre la dernière hausse des coûts de l'électricité. Comme l'a annoncé le ministre de l'Économie Bruno Le Maire, les factures devraient à nouveau grimper d'environ 10%. Des "coûts énormes" pour les exploitations, selon Jean-Marie Dirat.

"La balle est dans le camp du gouvernement"

Ces lieux de production d'électricité posent un autre problème pour les agriculteurs, autour de la ressource en eau. Dans la région, de nouveaux EPR devraient apparaître, et ceux-ci nécessiteront du pompage.

Or, ces mêmes agriculteurs assurent en avoir besoin pour l'irrigation de leurs plantations. "Il va falloir choisir entre manger et produire de l'électricité?", s'interroge le cadre de la FNSEA.

D'une manière générale, les manifestations se multiplient dans le monde agricole, principalement dans le sud-ouest de la France. Des mesures d'urgence sont demandées à l'exécutif pour soutenir les revenus des exploitations françaises, en même temps que des réformes de long-terme pour soutenir la profession.

"Aujourd'hui, la balle est dans le camp du gouvernement. On leur demande juste de se mettre au travail!", presse Jean-Marie Dirat de la FNSEA Occitanie.

Gabriel Attal recevra à 18 heures ce lundi la FNSEA et les Jeunes agriculteurs à Matignon. Le Premier ministre va jouer la carte de l'apaisement et ne devrait cependant pas leur faire d'annonces précises.

Article original publié sur BFMTV.com