Publicité

Colère des agriculteurs à travers l'Europe : la mobilisation se poursuit

Après plusieurs jours de manifestations, la mobilisation des agriculteurs espagnols ne faiblit pas. Ce mardi des rassemblements sont prévus notamment à Gérone, dans le nord-est du pays et dans la périphérie de Barcelone. Un mouvement pour dénoncer la politique agricole commune de l’Union européenne. Mais également la précarité du secteur.

"Ces deux dernières années, nous avons subi des pertes de 40 % pour les céréales", explique un agriculteur espagnol.

En Moldavie, des agriculteurs ont bloqué la principale route menant à la Roumanie. Ils réclament plus de subventions gouvernementales pour faire face aux pertes qu’ils disent subir depuis 2 ans.

Le gouvernement moldave a déjà déboursé l’équivalent de plus de 13 millions d’euros l’an dernier pour venir en aide au secteur. Un montant jugé insuffisant par les agriculteurs.

En Pologne, également, le mouvement se poursuit. À la frontière avec l’Ukraine, certains agriculteurs en colère ont déversé la cargaison d’un camion transportant des céréales ukrainiennes destinées à l’Union européenne.

Une action qui a suscité de vives réactions. Kiev a dénoncé un incident “inacceptable” et Varsovie a annoncé l’ouverture d’une enquête.

Depuis plusieurs jours, les agriculteurs polonais protestent contre les importations de produits agricoles ukrainiens, qu’ils considèrent comme de la concurrence déloyale.

En 2022, l’Union européenne avait levé les droits de douane sur les produits agricoles ukrainiens pour aider l’économie du pays. Une mesure très critiquée par une partie des agriculteurs à travers l'UE.