Coexister (France 2) La comédie de Fabrice Eboué qui a bien failli ne jamais voir le jour

Il faut bien en convenir, le scénario, débuté en 2015, était sévèrement culotté : Nicolas Lejeune, joué par Fabrice Éboué, producteur de musique en mal d’inspiration, est sommé par sa nouvelle direction de trouver, dans les six mois à venir, un concept pour remplir l’Olympia, à Paris. Un beau jour, il croit détenir l’idée du siècle : créer un boys band oecuménique composé d’un prêtre (Guillaume de Tonquédec), d’un rabbin (Jonathan Cohen) et d’un imam (Ramzy Bedia). En tenues traditionnelles, ces trois chanteurs sont censés, dans l’idéal, promouvoir sur scène la tolérance entre les religions, et… ramasser le pactole. La réalité va se révéler plus compliquée. Benoît, le curé bien sous tous rapports, s’éprend de façon compulsive de Sabrina, l’assistante du producteur, nymphomane revendiquée, campée par Audrey Lamy. Le rabbin Samuel, lui, souffre de dépression (depuis sa circoncision manquée), qu’il soigne à la cocaïne. Quant à l’imam Moncef, c’est un ex-chanteur de raï raté, amateur de call-girls et de whisky.

À lire également

VIDEO - Un soir à la tour Eiffel (France 2) : Fabrice Éboué et son rire... communicatif

Un scénario qui refroidit les producteurs

Pour imaginer cette aventure délirante, Fabrice Éboué s’est inspiré d... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi