Le coût économique faramineux de la violence sexiste en Afrique du Sud

Courrier international

En Afrique du Sud, le coût de la violence sexiste s’élevait à 36 milliards de rands en 2019, soit 2,16 milliards d’euros. C’est ce qu’indique le récent rapport The Costly Impact of Gender based violence’ (L’impact dispendieux de la violence basée sur le genre) du Shared Value Initiative – plateforme qui promeut des solutions commerciales comme réponses aux défis sociaux.

Soins médicaux et frais judiciaires sont les principales charges additionnées pour établir cette facture onéreuse. À cela s’ajoutent “les dommages ou les pertes causés aux personnes ou aux sociétés, y compris les coûts sociaux et les dommages psychologiques”, que le rapport qualifie de “perte de capital humain”, note le média Daily Maverick.

Malgré son ampleur, le bilan de 36 milliards de rands serait tout de même une estimation “prudente” signale le journal sud-africain Mail & Guardian. En effet, “les frais médicaux à la charge des victimes de violence sexiste s’élevaient à près de 10 milliards de rands [600 000 millions d’euros], la perte de capital humain s’établit à 26 milliards de rands [1,5 milliard d’euros] et les frais judiciaires étaient de 104 millions de rands [6 millions d’euros]”.

En outre, le rapport déplore les retombés de la violence sexiste sur l’état de santé des individus. C’est tout le bien-être physique, psychologique et social des victimes qui en est altéré.

Encore 132 ans pour une égalité entre les sexes

Selon un rapport du Forum économique mondial sur la question publié en 2022 et cité par le quotidien Mail & Guardian, 132 ans séparent la gent féminine d’une égalité parfaite avec leurs homologues masculins.

Désormais, la lutte contre la violence sexiste passe également par la prise de conscience de la charge économique. Il s’agit désormais de tenir compte de “la logique économique et plus seulement la logique fondée sur les droits humains”, a déclaré Eusebius McKaiser, journaliste au Mail & Guardian.

Outre un impact non négligeable sur la productivité au travail, la violence sexiste a des incidences sur l’évolution ou la stagnation des carrières des femmes, selon 80 % des employés interrogés pour le rapport du Shared Value Initiative.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :