Publicité

CNews : l’Arcom saisie après des propos de Jean-Claude Dassier sur les musulmans

L’Arcom saisie après des propos de Jean-Claude Dassier sur les musulmans

Sur CNews, Jean-Claude Dassier a provoqué de vives réactions après des propos tenus sur les musulmans. L’Arcom a été saisie après ses déclarations.
Capture d’écran Twitter Sur CNews, Jean-Claude Dassier a provoqué de vives réactions après des propos tenus sur les musulmans. L’Arcom a été saisie après ses déclarations.

En plateau, le chroniqueur de CNews a déclaré que « les musulmans s’en foutent de la République », estimant qu’« ils ne savent même pas ce que le mot veut dire ».

TÉLÉVISION - Tollé après les déclarations du chroniqueur de CNews. Lors d’une séquence diffusée mardi 27 décembre dans l’émission « La Belle équipe » sur CNews, l’homme d’affaires et journaliste français Jean-Claude Dassier a provoqué la colère de nombreux téléspectateurs pour ses propos sur la communauté musulmane.

Lors d’un débat intitulé « Violence des jeunes : comment dire stop ? », en réaction à l’arrestation du chauffard soupçonné d’avoir tué un ado après le match du Mondial France-Maroc, que Jean-Claude Dassier a été plusieurs fois signalé par des téléspectateurs auprès de l’Arcom (ex-CSA) pour ses propos.

Évoquant la violence juvénile, le chroniqueur de 81 ans, habitué des plateaux de la chaîne du groupe Canal+, a ainsi déclaré : « Mais les musulmans ils s’en foutent de la République, ils ne savent même pas ce que le mot veut dire, enfin ! », après une cacophonie généralisée sur le plateau.

« On leur apprendra ce que c’est (la République) », lui répond alors un autre chroniqueur, inspirant la réponse suivante à Jean-Claude Dassier : « Ou alors, et c’est ma conviction, on ne va pas y arriver parce que c’est trop compliqué : les cultures sont trop éloignées l’une de l’autre -ou l’une des autres- et on va tout doucement vers une société communautaire à l’anglaise ou à l’américaine ».

Sans jamais être contredit lors de cette séquence, Jean-Claude Dassier a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux, ainsi que plusieurs signalements à l’Arcom. Ce mercredi 28 décembre, un porte-parole de l’autorité de régulation confirme d’ailleurs auprès du HuffPost qu’elle a bien été saisie à la suite de cette diffusion à l’antenne de CNews.

« Oui, nous avons été saisis. Nous allons visionner la séquence dans son intégralité et instruire l’affaire, le cas échéant », précise encore l’autorité française des médias.

Réactions unanimes à gauche

La séquence a également provoqué de vives réactions au sein de la sphère politique française, principalement à gauche, où plusieurs élus de la Nupes ont eux aussi interpellé l’Arcom.

Pour Manuel Bompard, député La France insoumise dans les Bouches-du-Rhône, « l’extrême droite dont cet éditorialiste minable est aujourd’hui un porte-parole a toujours combattu la République. Bas les masques ! », écrit-il sur Twitter.

Même chose pour Aymeric Caron, député LFI, qui cible directement la chaîne CNews, l’accusant de laisser proliférer des idées racistes à la télévision française : « Encore un propos raciste sur CNews, qui n’a plus rien d’une chaîne info depuis longtemps. C’est au contraire une chaîne de désinformation qui remplit son antenne avec 3 seuls thèmes blablatés toute la journée et toute l’année : insécurité, immigration, islam », souligne le député de Paris, sans oublier d’identifier l’Arcom dans son tweet.

Nicolas Cadène, membre du Parlement de la Nupes et ancien candidat des Verts lors des élections législatives de 2022, a lui aussi identifié le CSA, dénonçant au passage le fait que Jean-Claude Dassier « continue de diffuser la haine, au lendemain de l’assassinat raciste de Kurdes en plein Paris », sur « une chaîne en réalité d’opinion ».

VIDÉO -Affaire Hanouna-Boyard : Quelles sanctions risquent-ils?