CNews : l’Arcom saisie après des propos de Jean-Claude Dassier sur les musulmans

L’Arcom saisie après des propos de Jean-Claude Dassier sur les musulmans

Sur CNews, Jean-Claude Dassier a provoqué de vives réactions après des propos tenus sur les musulmans. L’Arcom a été saisie après ses déclarations.
Capture d’écran Twitter Sur CNews, Jean-Claude Dassier a provoqué de vives réactions après des propos tenus sur les musulmans. L’Arcom a été saisie après ses déclarations.

En plateau, le chroniqueur de CNews a déclaré que « les musulmans s’en foutent de la République », estimant qu’« ils ne savent même pas ce que le mot veut dire ».

TÉLÉVISION - Tollé après les déclarations du chroniqueur de CNews. Lors d’une séquence diffusée mardi 27 décembre dans l’émission « La Belle équipe » sur CNews, l’homme d’affaires et journaliste français Jean-Claude Dassier a provoqué la colère de nombreux téléspectateurs pour ses propos sur la communauté musulmane.

Lors d’un débat intitulé « Violence des jeunes : comment dire stop ? », en réaction à l’arrestation du chauffard soupçonné d’avoir tué un ado après le match du Mondial France-Maroc, que Jean-Claude Dassier a été plusieurs fois signalé par des téléspectateurs auprès de l’Arcom (ex-CSA) pour ses propos.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Évoquant la violence juvénile, le chroniqueur de 81 ans, habitué des plateaux de la chaîne du groupe Canal+, a ainsi déclaré : « Mais les musulmans ils s’en foutent de la République, ils ne savent même pas ce que le mot veut dire, enfin ! », après une cacophonie généralisée sur le plateau.

« On leur apprendra ce que c’est (la République) », lui répond alors un autre chroniqueur, inspirant la réponse suivante à Jean-Claude Dassier : « Ou alors, et c’est ma conviction, on ne va pas y arriver parce que c’est trop compliqué : les cultures sont trop éloignées l’une de l’autre -ou l’une des autres- et on va tout doucement vers une société communautaire à l’anglaise ou à l’américaine ».

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Sans jamais être contredit lors de cette séquence, Jean-Claude Dassier a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux, ainsi que plusieurs signalements à l’Arcom. Ce mercredi 28 décembre, un porte-parole de l’autorité de régulation confirme d’ailleurs auprès du HuffPost qu’elle a bien été saisie à la suite de cette diffusion à l’antenne de CNews.

« Oui, nous avons été saisis. Nous allons visionner la séquence dans son intégralité et instruire l’affaire, le cas échéant », précise encore l’autorité française des médias.

Réactions unanimes à gauche

La séquence a également provoqué de vives réactions au sein de la sphère politique française, principalement à gauche, où plusieurs élus de la Nupes ont eux aussi interpellé l’Arcom.

Pour Manuel Bompard, député La France insoumise dans les Bouches-du-Rhône, « l’extrême droite dont cet éditorialiste minable est aujourd’hui un porte-parole a toujours combattu la République. Bas les masques ! », écrit-il sur Twitter.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Même chose pour Aymeric Caron, député LFI, qui cible directement la chaîne CNews, l’accusant de laisser proliférer des idées racistes à la télévision française : « Encore un propos raciste sur CNews, qui n’a plus rien d’une chaîne info depuis longtemps. C’est au contraire une chaîne de désinformation qui remplit son antenne avec 3 seuls thèmes blablatés toute la journée et toute l’année : insécurité, immigration, islam », souligne le député de Paris, sans oublier d’identifier l’Arcom dans son tweet.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Nicolas Cadène, membre du Parlement de la Nupes et ancien candidat des Verts lors des élections législatives de 2022, a lui aussi identifié le CSA, dénonçant au passage le fait que Jean-Claude Dassier « continue de diffuser la haine, au lendemain de l’assassinat raciste de Kurdes en plein Paris », sur « une chaîne en réalité d’opinion ».

VIDÉO -Affaire Hanouna-Boyard : Quelles sanctions risquent-ils?