Climat : vers un réchauffement de + 2,7 °C, alerte l’ONU

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Antonio Guterres alerte sur l'ampleur du réchauffement climatique, six semaines avant la COP26 (photo d'illustration).
Antonio Guterres alerte sur l'ampleur du réchauffement climatique, six semaines avant la COP26 (photo d'illustration).

Alors que les catastrophes naturelles s?enchaînent partout dans le monde, le secrétaire général de l?ONU, Antonio Guterres, alerte sur l?ampleur du réchauffement climatique, six semaines avant la COP26. Selon un rapport qui évalue les engagements nationaux des États signataires de l?accord de Paris, publié vendredi 17 septembre, leurs engagements actuels mènent le monde à un réchauffement « catastrophique » de + 2,7 °C, très loin de l?objectif de 1,5 °C espéré pour limiter ses retombées destructrices. L?accord de Paris vise en effet à limiter ce réchauffement bien en deçà de + 2 °C par rapport à l?ère préindustrielle, si possible + 1,5 °C.

Mais « l?échec à respecter cet objectif se mesurera à l?aune du nombre de morts et de moyens de subsistance détruits », a insisté Antonio Guterres en appelant tous les gouvernements à proposer des engagements plus ambitieux. En vertu de l?accord de Paris, chaque pays devait réviser d?ici à la fin 2020 sa « contribution déterminée au niveau national » (NDC). Mais, au 30 juillet, seuls 113 pays, représentant moins de la moitié des émissions mondiales de gaz à effet de serre (49 %), avaient effectivement déposé leurs engagements révisés.

« Les chiffres des émissions de gaz à effet de serre vont dans la mauvaise direction »

Avec ces nouvelles promesses, les émissions de ce groupe de 113 pays, dont les États-Unis et l?UE, seraient réduites de 12 % en 2030 par rapport à 2010. Une « lueur d?espoir » qui n?éclipse toutefois pas le [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles